Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Ahmed Louahlia, un master pour rebondir

Ahmed Louahlia, un master pour rebondir

Par Centre Inffo

À 51 ans, Ahmed Louahlia pilote les planning d’intervention des équipes d’Ikea France. Parrain de la promotion 2018 du master de l’IAE de Caen, il revient sur sa propre évolution. Avec la conviction que la formation continue est une formidable occasion de rebond.

Jeune homme, Ahmed Louahlia se voyait pilote, ingénieur ou médecin. « Je recherchais les moyens de mener une vie sereine », confesse-t-il. Pour le choix du métier, ce sera ingénieur. Pour la sérénité, tout dépend de ce que l’on y place. Quand vous l’interrogez sur ce qui l’ a conduit, alors jeune quadra, à entreprendre un master Management et administration des entreprises, la réponse fuse : « faire des études longues pour assurer son avenir, la vie ne fonctionne plus comme ça... » Dans son cas, il y a d’abord eu, pendant 10 ans, divers postes à responsabilité dans les domaines de la production, la distribution et la maintenance de produits électroniques.

L’occasion de développer des compétences en développement, industrialisation, commercialisation et gestion de services BtoB (ndr : producteur à producteur). Une deuxième carrière arrive, en 2007, lorsqu’il prend la gérance de la filiale française d’un groupe taïwanais. C’est cette fois ci l’occasion de mieux se connaître : côté pile, il s’y découvre des aptitudes à créer et développer une activité, côté face, il prend conscience de ses lacunes en gestion d’entreprise. 2008, crise financière, la maison mère se retire du marché français.

Renforcer ses compétences

L’heure des questionnements est arrivée : « j’avais envie de faire autre chose, de me réaliser... » Ce qui, pour lui, passe par la création d’entreprise. Désireux de valider son projet, il se tourne vers une association d’anciens cadres à la retraite qui lui propose de l’accompagner. Un parcours de 9 semaines, huit à dix personnes autour de la table, du conseil, des échanges et, il insiste, de la bienveillance. Confirmé dans son propre diagnostic, il sait alors qu’il doit renforcer ses compétences en gestion et, après enquête, se tourne vers l’IAE de Caen.

Renaissance

S’il se déclare aujourd’hui pleinement satisfait de son choix, il sait aussi se souvenir que la décision de retourner en formation n’a pas été facile à prendre : « ré-apprendre, à 40 ans, on ne s’y attend pas... » Ce qui ne veut pas dire que le bilan ne peut pas être positif : « j’ai bénéficié d’un apprentissage véritablement approfondi et vécu une renaissance », assure-t-il. Armé de ses nouvelles compétences, il répond à une annonce d’Ikea en prenant la liberté de décrire la façon dont il envisage le poste. Bingo, sa vision correspond au souhait d’évolution de l’enseigne.

Avec le recul, Ahmed Louahlia invite à « ne surtout pas être en recherche d’un parcours direct : il n’y a pas de bon ou de mauvais parcours mais des rencontres et des opportunités qui permettent de façonner sa vie ; l’essentiel, c’est de commencer ». Et il en est convaincu, « le bonheur, c’est le chemin... »

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2019

Partager ce contenu

© 2019 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement