Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Un guide sur les compétences des référents mobilité en CFA

Un guide sur les compétences des référents mobilité en CFA

Par Centre Inffo

En 2021, un nouveau programme Erasmus sera déployé pour sept ans. Alors que la réforme de l’apprentissage appelle à développer les mobilités internationales, l’Agence Erasmus+ France / Éducation Formation précise les contours de la fonction de "référent mobilité".

1. IDENTIFIER ET CARACTÉRISER LA FONCTION

La loi du 5 septembre 2018 stipule que les centres de formation d’apprentis doivent encourager la mobilité grâce à la mise en place de “personnel dédié” : les référents mobilité. “Dans la perspective du nouvel Erasmus post-2020, qui pourrait voir tripler le nombre de bénéficiaires du programme, il importait plus que jamais de mieux identifier et caractériser cette fonction”, souligne Laure Coudret-Laut, directrice de l’Agence Erasmus+ France / Éducation Formation. Agence qui vient de publier un guide Compétences d’un(e) référent(e) mobilité dans un centre de formation d’apprentis.

2. LE PROFIL DES RÉFÉRENTS MOBILITÉ

Le guide précise les caractéristiques principales du travail des référents mobilité. La fonction est majoritairement occupée par des femmes, diplômées de l’enseignement supérieur (niveau I et II). Le métier s’organise autour de quatre missions d’importance décroissante : organisation, gestion administrative et financière, coordination et communication. L’analyse des besoins de formation souligne l’importance des langues étrangères et “porte globalement sur des activités avec une composante européenne (dispositifs de mobilité, financement, administratif et juridique, validation des acquis d’apprentissage)”.

3. BIENTÔT UN RÉFÉRENTIEL MÉTIER

Quelles sont les conditions de réussite de ces actions dans les CFA ? Il apparaît essentiel de créer une fonction spécifique de référent mobilité. Une pleine implication du personnel des CFA est aussi nécessaire, notamment à travers la constitution d’un groupe de travail ou d’un comité de pilotage animé par le référent mobilité.
L’engagement fort des acteurs locaux, régionaux et nationaux est requis. L’Agence Erasmus+ présente un référentiel d’activités et de compétences associées à la fonction de référent mobilité. Elle indique qu’un premier référentiel métier sur cette
fonction sera élaboré en 2019 et présenté les 14 et 15 mai prochains lors des Assises territoriales de la mobilité des apprentis (Atma).

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2019

Partager ce contenu

© 2019 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement