Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > La montagne au féminin (Festival international des métiers de la montagne)

La montagne au féminin (Festival international des métiers de la montagne)

Par Centre Inffo

Pour l’édition 2018 du Festival international des métiers de montagne (Chambéry, 6 au 9 décembre 2018), les organisateurs ont choisi de mettre à l’honneur la féminisation du secteur. Selon le Cluster Montagne [1], tous les niveaux de qualification sont recherchés pour les métiers de l’ingénierie, des travaux d’équipement et des services.

Dans ce qui reste à ce jour le plus célèbre des romans de montagne, Premier de cordée, la place de la femme est moins sur les cimes qu’au fond de la vallée. L’idée même qu’une femme puisse trouver sa place au sein de la confrérie des guides n’existe tout simplement pas. Le récit de Frison-Roche date de 1942. Il faudra attendre 1983 pour voir Martine Rolland devenir la première guide de haute montagne. En 2017, la promotion comptait six femmes pour quarante-quatre hommes. Un record. Si la rapidité à combler l’écart est loin d’égaler celle de l’avalanche, la bonne nouvelle est cependant que l’idée même d’écarter les femmes de l’univers jusqu’ici si masculin de la montagne est en voie de ringardisation. Ceci, d’autant plus que le métier de guide n’épuise pas les métiers de la montagne et que les femmes ont vocation à irriguer l’ensemble du secteur.

« La filière de l’aménagement de la montagne est dynamique et source d’emploi », affirme Gwenaëlle Valentin, responsable Adhérents / Emploi-Formation au Cluster Montagne : en 2017, 79 % des 400 entreprises du secteur, dont plus des trois quarts sont implantées en Auvergne-Rhône-Alpes, ont recruté ; en 2018, 72 % prévoyaient de le faire et l’ont fait ».

S’imposer

Exemple avec Océane Bosson, 28 ans, commerciale émérite et responsable communication-marketing chez Pim, fabricant de pièces en polyuréthane moulé. Spécialiste de la neige, Océane Bosson prospecte en France comme à l’étranger pour vendre des pièces d’usure pour dameuses, chasse-neige et remontées mécaniques. En tant que femme, qui plus est jeune, elle admet avoir été « plus attendue au tournant sur les questions techniques » et « s’être s’imposée en tant que professionnelle ». Plus motivée qu’effrayée par le challenge, elle assure aujourd’hui ressentir de la bienveillance de ses contacts, à 90 % masculins. Si les femmes sont encore majoritaires du côté de l’administration, elle dit aussi en croiser de plus en plus dans les nouvelles entreprises et les start-up.

Confiance en soi

À 28 ans également, Alison Lacroix en est un exemple. Responsable du service Outdoor Experiences au sein du groupe Rossignol, elle manage une équipe de cinq personnes et accompagne les territoires touristiques dans leur développement sportif. Comme Océane Bosson, elle invite à s’appuyer sur ses forces et compétences liées à sa personnalité plutôt qu’à son genre. Pour autant, elle admet avoir constaté les effets des inégalités homme-femme et souligne pour sa part veiller à recruter de façon mixte. Son conseil ? « Notre éducation et la société évoluent, il faut y aller, croire en soi ! »

Bachelor Management du sport

Du côté formation, Stéphane Perrin, directrice adjointe de l’Ipac, une école de commerce du groupe Éduservices implantée en Savoie, Haute-Savoie et Isère, souligne l’impact du genre sur le rapport aux études. « Parce que leurs carrières sportives sont moins rémunératrices, les femmes savent dès le départ qu’elles ne peuvent se permettre de mettre de côté leurs études », affirme-t-elle. Et c’est en pensant à ce public qu’est née l’idée de créer un Bachelor Management du sport, dispensé sous l’enseigne Win-École de management du sport, et dont l’objectif est de proposer un diplôme qualifiant de niveau II compatible avec le sport de haut niveau.

Les métiers de la montagne
Identifier un métier ? Se former et trouver un emploi ? Qu’il s’agisse de travailler en milieu montagnard ou pour la montagne, l’Onisep édite un guide en cours d’actualisation entièrement dédié à la problématique. Cinq domaines y sont analysés et présentés : pistes de ski et remontées mécaniques ; encadrement des sports de montagne ; secours en montagne ; tourisme et commerce ; nature et environnement.
Édition 2016 à télécharger gratuitement sur le site de l’Onisep : format PDF – 5,58 Mo.

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2018

À consulter :

[1Association au service des acteurs français de l’aménagement en montagne.

Partager ce contenu

© 2019 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement