Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Ryadh Sallem, « une véritable innovation change la vie »

Ryadh Sallem, « une véritable innovation change la vie »

Par Centre Inffo

Multiple champion handisport, engagé associatif et entrepreneur, Ryadh Sallem a esquissé sa vision de l’innovation lors de la 15ème Université d’hiver de la formation professionnelle.

“Une véritable innovation change la vie”

Président de CapSaaa, association de sensibilisation des personnes valides au handicap et d’intégration des personnes handicapées à travers le sport, Ryadh Sallem évoque d’abord sa première rencontre avec l’innovation par son propre parcours de vie. Né en Tunisie, atteint d’une malformation congénitale, c’est âgé de 18 mois qu’il est envoyé en France dans l’espoir d’un meilleur suivi. Le résultat ? Vingt ans à passer d’institution en institution, un tempérament plutôt agité et, en guise de réponse éducative, l’initiation au sport.

Doué, il découvre le haut niveau avec la natation, mais continue de rêver de basket, sport dont il avait été écarté en raison de son handicap. Jusqu’au jour où, explique-t-il, “j’ai eu la chance que l’on me donne la chance de me planter !”
Résultat ? Dix-huit ans en équipe de France de basket et une conviction empruntée à Nelson Mandela : “Je ne perds jamais ; soit je gagne, soit j’apprends.” Hors norme, Ryadh Sallem tourne le dos à ceux qui lui conseillent de se contenter de son indemnité handicap et commence sa vie professionnelle par un mi-temps bénévole dans le milieu associatif. Et là encore, il apprend vite, jusqu’à diriger aujourd’hui une entreprise adaptée de production audiovisuelle.

Pas d’innovation hors sol

Pour atteindre le statut d’innovateur, une idée ou une invention doit, selon lui, “impacter le quotidien et changer la vie” de manière positive. Insistant sur la nécessité d’expérimenter et l’importance du droit à l’erreur, Ryadh Sallem dresse en creux la posture de l’innovation : “Quel est mon comportement vis-à-vis de la nouveauté et de l’erreur ?”, interroge-t-il.

Ce que lui dit son expérience du handicap, c’est aussi la conviction que l’innovation est également ce qui sert la capacité de l’humain à se transformer, individuellement et collectivement. Ce qui passe, selon lui, par l’éducation au “goût de l’échange et de la rencontre”, ambition qu’il déploie dans le cadre d’EducapCity, dispositif de formation à la citoyenneté par l’appropriation du cadre de vie à destination des jeunes de cités.

Reliant sans cesse l’innovation à des valeurs collectives, Ryadh Sallem dit voir dans la formation une réponse au premier mot de la devise nationale : “La liberté, c’est cette capacité de choisir son orientation, la formation permet de devenir soi-même”, conclut-il. 

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2018

Partager ce contenu

© 2018 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement