Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > FEST

FEST

Questions à... Véronique Chauvin, responsable Innovation et qualité de l’offre de formation chez Agefos-PME

"Une reconnaissance de la Fest comme action de formation"

Pourquoi Agefos-PME a-t-elle décidé, voici deux ans, d’entrer dans le dispositif expérimental Fest ?

La Fest est bien adaptée aux besoins des entreprises, et notamment des TPE et PME. Elle peut constituer un levier pour faciliter l’accès à la formation et au développement des compétences. Ces entreprises ont de plus en plus d’exigences vis-à-vis de la formation en termes de retour sur investissement. À ce titre, la formation doit être plus en lien avec les compétences mobilisées en situation de travail. C’est pourquoi il était important, pour nous, de participer à ce travail collaboratif orchestré par la DGEFP et l’Anact.

Quelles seront les prochaines étapes ?

L’Anact et la DGEFP réalisent une synthèse des expérimentations réalisées par les 11 Opca qui ont participé au projet, synthèse qui nous sera présentée lors d’un séminaire le 3 avril. Ce qui est en jeu et qui semble être en bonne voie, c’est bien la reconnaissance de la Fest comme action de formation, le passage de la Fest à l’Afest (Action de formation en situation de travail). Également en jeu : l’ouverture de la notion d’action de formation et la reconnaissance du caractère formateur du travail – sous réserve qu’il soit organisé en ce sens (il ne l’est pas intrinsèquement).

Que manque-t-il encore pour y parvenir ?

La formation en situation de travail existe depuis longtemps sous d’autres formats ou appellations (compagnonnage, etc.), mais elle n’est pas formalisée en tant que telle. La DGEFP devra lui donner un cadre réglementaire. Nous espérons qu’il nous sera proposé dès le 3 avril.
À partir de là, les Opca imagineront des éléments de preuve. En effet, la forme que prend la Fest est inédite : il essentiel de préciser quels éléments justificatifs pourront être demandés aux entreprises pour valider la réalité de l’action de formation.

propos recueillis par Mireille Broussous, publié dans le n ° 940 d’Inffo Formation

Partager ce contenu

© 2018 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement