Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Réconcilier égalité des chances et recrutement

Réconcilier égalité des chances et recrutement

Par Centre Inffo

Déléguée générale de l’association À Compétence Égale depuis fin 2009, Corinne d’Argis entend réconcilier les trois facettes de son profil : « chasseur de têtes, responsable du recrutement, fibre éthique et sociale ». Portrait.

JPEG - 22.4 ko
Corinne d’Argis (DR)

Corinne d’Argis ne cache pas son enthousiasme : “J’ai l’impression d’avoir réussi à donner un sens à tout ce que j’ai fait, professionnellement ou para-professionnellement : tout se réconcilie et se justifie a posteriori”. Réconciliation ? Comprendre que le parcours, entamé sous le sceau du hasard, s’est peu à peu mué en engagement. D’abord, le hasard des commencements, où la question du choix ne semble pas s’être posée avec une féroce acuité. Les études à Sciences-Po ? “Je ne
savais pas quoi faire d’autre.”
Le premier emploi dans le recrutement ? “J’ai répondu à une annonce et j’ai découvert le métier en l’exerçant.” Ensuite, l’engagement, fruit de l’expérience et des circonstances. “J’ai passé les plus belles années de ma vie professionnelle au Crédit agricole.” En tant que responsable du recrutement, Corinne d’Argis peut “travailler en toute confiance et totale liberté sur des projets sans cesse nouveaux”, ce qui l’amène “petit à petit à s’intéresser aux autres”.

Premier engagement dans le secteur associatif et solidaire à la fin des années 1990, lorsqu’un collègue victime d’une attaque cérébrale la sollicite pour participer à la création de France AVC Île-de-France. Survient ensuite la fusion du Crédit agricole et du Crédit lyonnais, “période très dure sur le plan humain”, qui justifie son choix de partir dans le cadre du plan social. Après une formation au management associatif [1], commence alors une seconde carrière, qui se révèle d’abord décevante pour cette femme habituée à “travailler sous pression (…) : je n’avais pas quitté le Crédit agricole pour un mouroir !”, proteste-t-elle.

Quelques mois sabbatiques et un roman humoristique écrit à quatre mains plus tard, Corinne d’Argis travaille à l’insertion professionnelle des handicapés. “Des raisons personnelles ont beaucoup influencé mes choix, déclare-t-elle. Je me sens très proche des personnes en situation de handicap, je suis devenue progressivement malentendante et l’accepter a été terrible ; mais je pense qu’il faut en parler plutôt que de se consumer dans la souffrance, il faut faire reconnaître que les personnes handicapées ont des compétences”, souligne-t-elle. En poste depuis deux ans, Corinne d’Argis découvre alors l’offre d’À compétence égale, association visant à lutter activement contre tout type de discrimination à l’embauche.

“Incroyable, ils ont rédigé l’annonce pour moi !”, se dit-elle. “J’y ai tout de suite vu l’occasion de réconcilier mes colères avec un engagement et de travailler sur tous les types de discrimination qui m’insupportent.” À savoir, “le handicap, les seniors, les jeunes issus des minorités et le chômage, ce 19e critère de discrimination : on n’en parle pas, mais quand vous êtes chômeur, vous n’avez pas d’entretien”, s’indigne-t-elle. Soulignant que son âge, 51 ans, a été un “non-sujet absolu” lors de son propre recrutement, Corinne d’Argis affirme sa “fierté” de travailler pour “une association qui fait ce qu’elle dit”. Et évoque pour la troisième fois de l’entretien la “réconciliation”, cette fois-ci entre les trois facettes de son profil : “chasseur de têtes, responsable de recrutement, fibre éthique et sociale”.

Pour étendre le processus au monde extérieur, la déléguée générale compte bien sur les actions d’À compétence égale. Parmi celles-ci, une charte visant à “garantir l’éthique professionnelle quant à l’utilisation d’internet et des réseaux sociaux dans le recrutement”. Autant dire qu’entre liberté d’expression virtuelle et réel respect de la vie privée, l’espace de réconciliation reste à trouver...

Le mini CV

1981
Sciences Po.

1982
Eurosearch Consultants - chasseur de tête

1990
Crédit agricole - responsable du recrutement

2005
Direction de la Fondation pour la recherche sur l’épilepsie

2007
Chargée de mission à l’Atharep

Depuis novembre 2009
Déléguée générale d’À compétence égale

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2010/2011

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement