Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Préparation Opérationnelle à l’Emploi

Préparation Opérationnelle à l’Emploi

93 % des préparations opérationnelles à l’emploi (POE) signées ont été mobilisées par les entreprises de la grande distribution, avec un taux de succès de 90 % en passerelle vers des contrats de professionnalisation, indique le Forco, Opca du commerce et de la distribution. De bons résultats qui laissent présager un recours accru aux POE en 2012.

JPEG - 57.8 ko
Yves Georgelin (DR)

Questions à Yves Georgelin, délégué général du FORCO

Après six mois, que diriez-vous de la mise en œuvre de la POE individuelle ?

Le démarrage de la POE individuelle est encourageant, bien que la mise en œuvre se heurte aux difficultés classiques de déploiement d’un nouveau dispositif. Le montage d’une POE est quelque peu complexe du fait des exigences de procédure et de financement, dues notamment à la signature d’une convention quadripartite entre l’Opca, Pôle emploi, l’organisme de formation et le futur employeur. À ce stade, s’engager dans une POE individuelle prend du temps et peut être laborieux pour une entreprise qui souhaite avant tout recruter efficacement et avec la plus grande simplicité administrative. Nous constatons également encore des pratiques et des niveaux d’implication hétérogènes selon les régions et les conseillers Pôle Emploi. Il paraît difficile parfois pour ces derniers de promouvoir la POE individuelle et ses complexités. C’est un dispositif prioritaire, mais surtout du point de vue des Opca.

La POE collective est-elle, elle aussi, pertinente ? Qu’en est-il de sa mise en œuvre ?

La POE collective est un excellent dispositif, car elle va nous permettre de travailler sur du prévisionnel emploi-compétences à l’échelle d’un territoire et sur des métiers en tension, et ce, de manière volontariste et autonome. L’Opca financera à 100 % les formations, contrairement à la POE individuelle qui bénéficie d’un cofinancement de base par Pôle emploi. Pour 2012 et dans le cadre de l’appel à projets FPSPP, le Forco va proposer de s’engager sur près de 2 000 POE collectives. Du fait de modalités de mise en œuvre plus simples, nous allons pouvoir travailler sur des projets territoriaux ou sectoriels d’ampleur. Par exemple, pour les réseaux d’enseignes de la grande distribution et les nouvelles implantations commerciales, nous pourrons mettre en place six mois à l’avance des plateformes de pré-recrutement. Pôle emploi sera naturellement associé aux opérations. Dans une logique de validation du projet du demandeur d’emploi, les conseillers Pôle emploi auront un rôle de facilitateur dans le sourcing et le positionnement, notamment au travers des plateformes de recrutement par simulation, très appréciées des entreprises du commerce. Une liste d’emplois cibles a été validée par le conseil d’administration de notre Opca, avec une priorité mise sur les métiers classiques du commerce qui recrutent (vendeurs, hôtes de caisse, employé libre service, cariste, etc.), mais aussi les emplois de bouche (boucher, poissonnier, boulanger).

Des partenariats accrus

Enfin, le Forco ambitionne de développer de nouveaux partenariats pour faciliter le montage de POE collectives. Nous pourrions ainsi imaginer travailler en “inter-Opca” ou interbranches sur des plateformes territoriales de pré-recrutement. La POE collective pourrait être aussi un moyen de mettre en place des pré-recrutements à l’alternance en lien avec les Missions locales, par exemple. Nous envisageons également de collaborer avec les Écoles de la deuxième chance, pour remettre en selle des jeunes, par l’intermédiaire de la POE collective. Aujourd’hui, un jeune sur quatre commence à travailler dans le commerce, il s’agit souvent de jeunes peu qualifiés, la POE collective sécurisera l’accès à l’emploi de ce public prioritaire et facilitera les premiers pas dans l’entreprise.

par Sandrine Guédon, Centre Inffo, 2011

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement