Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Les plateformes d’orientation jouent la réactivité et la connectivité

Les plateformes d’orientation jouent la réactivité et la connectivité

Par Centre Inffo

Comme en témoigne la sélection présentée lors des 1ères Rencontres des acteurs de l’orientation [1], les plateformes d’orientation savent adapter leur offre de services au profil des usagers. Démonstration par l’exemple, à l’échelon national et régional.

Avec le besoin croissant d’une information fiable et actualisée sur les métiers, les formations, voire les certifications et les débouchés, le grand public, les professionnels de l’orientation et les employeurs surfent sur Internet ou décrochent leur téléphone pour tenter d’y voir clair. Différents systèmes permettant d’informer efficacement les usagers, témoignent de différentes approches.

"Mon orientation en ligne" (Onisep)

Philippe Daubignard, directeur de projets à l’Onisep, a présenté « Mon orientation en ligne ». Il complète le site qui présente l’offre de formations initiales nationales. Dédié à l’orientation, Monorientationenligne propose quatre moyens d’obtenir une réponse aux questions des usagers : en indiquant un numéro de téléphone à appeler, une adresse e-mail où écrire, en renvoyant sur un « tchat » qui permet de converser en direct avec l’un des correspondants de l’Onisep dans une tranche horaire de dix heures et, enfin, en proposant un entretien individuel supplémentaire avec un conseiller d’orientation en complément des réponses écrites ou orales.

Un bilan met en évidence que la moitié des réponses sont communiquées par « tchat », 40 % par mail et 10 % par téléphone. D’ailleurs, le téléphone est utilisé à 80 % par les parents contre 20 % par les collégiens, lycéens et étudiants alors que ceux-ci représentent 75 % des utilisateurs du mail et 90 % des usagers du « tchat ».

Le portail Orientation & Formation (État, Régions et partenaires sociaux / Centre Inffo)

Les évolutions du portail « Orientation & Formation » [2], ainsi que les grands axes du futur « portail Orientation pour tous » ont été présentés par Karim Bangoura, directeur de l’Édition et du Multimédia à Centre Inffo. Principales caractéristiques. Ces portails sont des mises à disposition de ressources et n’ont pas pris le parti d’un contact direct. Karim Bangoura a indiqué que l’esprit du futur portail serait « de mettre en synergie les partenaires afin de fédérer des informations au profit des utilisateurs qui en ont le plus besoin ». Le futur portail Orientation pour tous reprendra des informations d’Orientation & Formation, mais améliorera sa visibilité en étant référencé sur les réseaux sociaux « pour s’adapter aux modes d’information des jeunes d’aujourd’hui » et sera consultable depuis tous types de mobiles. L’offre de formation des vingt-six régions recensée par les Carif-Oref sera également plus visible.

Prim’ (C2RP)

En Nord-Pas-de-Calais, l’orientation est une affaire sérieuse depuis plus de dix ans. Chantal Deniau, responsable du pôle ressources du C2RP, le Carif-Oref de la région, a présenté la plateforme régionale d’information sur les métiers Prim’. Conçue pour s’adresser au grand public et aux professionnels, elle regroupe des fiches métiers (Rome, CIDJ, Onisep), des informations émanant des branches professionnelles, ainsi que l’offre de formation continue et les offres d’emploi de Pôle emploi et de l’Apec. Un « plus » : les données socio-économiques de la région sont mises à la portée des internautes, indiquant par exemple, selon le métier, combien de personnes l’exercent dans la région, leurs salaires et combien de recrutements sont à prévoir.

Les fiches métiers sont reliées aux fiches des diplômes recensés par Certif’ Info [3] et aux fiches du Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

L’expérimentation d’Uniformation

Il y a deux mois et demi, Uniformation a décidé de mettre en place une plateforme téléphonique expérimentale dans trois régions : Limousin, Aquitaine et Poitou-Charentes, l’objectif étant de la généraliser pour janvier 2012. Pour Cyril Pattegay, directeur du département ressources de l’Opca de l’économie sociale, cette plateforme destinée à tous les publics (salariés, demandeurs d’emploi, professionnel) a pour but de valoriser les métiers de la branche. Les réponses apportées par les conseillers sont de deux ordres : immédiates ou différées, selon la complexité de la demande.
Le service fourni ne se cantonne pas à un apport d’information : les conseillers peuvent aider à orienter, à organiser les parcours de formation et mobiliser les financements Cif ou Dif portable, etc.

par Béatrice Delamer, Centre Inffo, 2011

[1Organisée à Paris par l’Onisep et Centre Inffo les 14 et 15 juin 2011.

[2Maîtrise d’œuvre : Centre Inffo / Pilotage : État, Régions, partenaires sociaux.

[3référentiel à destination des professionnels de l’orientation et de la formation

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement