Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > La guidance professionnelle personnalisée, une méthode d’“auto-orientation accompagnée”

La guidance professionnelle personnalisée, une méthode d’“auto-orientation accompagnée”

Par Centre Inffo

Présentation de la méthode d’intervention des Maisons de l’information sur la formation et l’emploi, qui vise à “la prise en compte et la valorisation de l’expérience et des acquis des adultes dans l’aide à l’élaboration de projets professionnels et dans l’accompagnement vers l’emploi”.

JPEG - 30.5 ko
Agnès Berjon (DR)

Réalisé sous la direction d’Agnès Berjon, l’ouvrage Penser et parler son expérience [1] propose un éclairage théorique et pratique de l’“approche éducative d’orientation professionnelle” mise en œuvre par les Maisons de l’information sur la formation et l’emploi (Mife), la “guidance professionnelle personnalisée”.

Parce que “nul n’« est » jamais quoi que ce soit de manière définitive”, souligne Philippe Meirieu en préface, les pratiques d’“accompagnement” doivent se garder de catégoriser mais, au contraire, aider “à trouver son propre chemin”. Cette maïeutique, les Mife la propose depuis trente ans par “la prise en compte et la valorisation de l’expérience et des acquis des adultes dans l’aide à l’élaboration de projets professionnels et dans l’accompagnement vers l’emploi”.

Mutation de notre société oblige, “le temps de l’orientation, réservé prioritairement à l’adolescence voici à peine trois décennies, touche désormais tous les âges des générations actives”, constate Agnès Berjon. “Acte éducatif” s’adressant aux adultes, l’orientation doit ainsi, peut-être plus que jamais, être pensée comme un processus impliquant de manière active le sujet, reconnu “détenteur d’une liberté face aux déterminants de l’existence et d’une capacité d’auto développement, c’est-à-dire d’une éducabilité, lui permettant d’apprendre et de changer de métier tout au long de la vie”.

Cette consécration de “l’individu acteur” n’exclut pas l’existence d’une “relation d’aide”, où une “personne-ressource” accompagne une “personne-projet” dans un processus d’“auto-orientation accompagnée”. Coauteur de son “autobiographie raisonnée”, écrit de vie qui “contribue au repérage d’acquis et de compétences”, l’individu est amené en situation d’élaborer un nouveau projet professionnel. Fin connaisseur des métiers et de l’emploi, le conseiller apparaît comme un “pédagogue de la médiation”, en ce qu’il “facilite l’appropriation par la personne de nouveaux éléments de connaissance sur elle-même et sur l’environnement de la formation et de l’emploi”.

Autant d’éléments précieux pour l’ancrage dans le réel de ces parcours d’orientation, dont une typologie est présentée en deuxième partie par Muriel Guerra, conseillère emploi-formation à la Mife Isère.

Proposées en troisième partie, les monographies témoignent à la fois des “sorties positives” au sens des financeurs (accès ou retour à l’emploi, entrée en formation, etc.), mais aussi et surtout d’un point essentiel pour la durabilité des parcours : l’émergence et l’appropriation véritable par l’individu d’un projet. Ce que le président d’InterMife Rhône-Alpes et France, Gaston Paravy, nomme en conclusion, “l’éveil de l’estime de soi”.

Parcours modulables, objectif autonomie

Selon Agnès Berjon, “le processus de guidance professionnelle personnalisée, est variable dans sa durée selon les besoins des personnes. En effet, si la durée moyenne de prestation est d’environ cinq heures, certains accompagnements se déroulent sur des durées variant de deux à trente heures en fonction de la situation, des besoins et du degré d’autonomie des personnes”. La lecture des monographies montre par ailleurs que l’accompagnement peut s’étaler dans le temps sur plusieurs mois et, surtout, permettre d’appréhender l’utilité de la médiation dans la construction de l’“individu acteur” au centre des politiques publiques. Plus que l’entrée en formation ou l’accès à l’emploi, l’autonomie, retrouvée ou conquise, apparaît comme la véritable “sortie positive”.

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2011

[1 Penser et parler son expérience : la guidance professionnelle personnalisée - 78 monographies de parcours, Berjon Agnès (dir.), InterMife Rhône-Alpes, Chronique sociale, 2011. 197 p.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement