Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Elèves handicapés : attention individuelle et démarche collective

Elèves handicapés : attention individuelle et démarche collective

Par Onisep

L’orientation des jeunes handicapés répond aux mêmes exigences que celles de l’orientation des autres élèves. Ce qui est spécifique, ce sont l’accompagnement et la prise en compte à chaque étape des limitations objectives qu’induit la présence d’un handicap.

L’aménagement des examens

L’élève handicapé est avant tout un élève, même si sa scolarisation en établissement classique s’appuie sur un dispositif particulier. Pour les examens, il a droit à un dispositif adapté.

Si le candidat a des difficultés pour écrire, une personne désignée comme secrétaire peut lui être affectée ; selon le type d’épreuve, l’utilisation d’un ordinateur est autorisée. Dans tous les cas, les épreuves peuvent être étalées et le temps de composition majoré d’un tiers.

Toutes les demandes d’aménagement sont examinées par un médecin de la CDA (commission des droits et de l’autonomie) rattachée à la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées) : il faut en faire la demande par courrier le plus tôt possible et au moins 2 mois avant la date de la première épreuve.

Construire un projet d’orientation

Approche des métiers, lien avec les compétences personnelles, travail sur les représentations… le PDMF (parcours de découverte des métiers et des formations) a le même sens pour tout élève. Le projet d’orientation d’un jeune en situation de handicap se construit compte tenu de ses envies et de ses possibilités.

Mais il faudra examiner avec plus d’attention sa fatigabilité, le poste de travail – est-il ou non adaptable ? –, ainsi que la qualité de l’environnement humain.

Et la nécessité de coordination avec des acteurs extérieurs au système éducatif, de contrôle d’accessibilité, de mise en place de compensations rend les démarches plus complexes. Elle requiert aussi une plus grande capacité d’anticipation, lors d’une recherche de stage d’observation en 3eme par exemple.

Les stages seront d’une utilité décuplée comme prise de contact avec les réalités les moins visibles d’un emploi au quotidien, à condition de préparer les conditions de leur déroulement.

Des conseillers d’orientation spécialisés sur le handicap

Il existe deux pôles de COP (conseillers d’orientation-psychologues) spécialisés sur le handicap, à Paris et à Lille. Le réseau handicap et orientation :

  • reçoit les familles et les jeunes qu’il accompagne dans l’élaboration de leur projet scolaire et professionnel ;
  • collabore avec les équipes pluridisciplinaires en établissement spécialisé ou ordinaire ;
  • anime des actions de formation sur les questions du handicap ;
  • met à disposition un fonds documentaire spécialisé.

NB : de plus en plus d’académies missionnent des COP sur le handicap.

Pour aller plus loin...

Par Onisep, 2011

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement