Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Basse-Normandie : des Ambassadeurs métiers, formation et VAE pour une meilleure orientation

Basse-Normandie : des Ambassadeurs métiers, formation et VAE pour une meilleure orientation

Par Centre Inffo

Qui, mieux qu’un professionnel du métier, peut renseigner un jeune en quête d’orientation ? Présentation d’un dispositif bas-normand frappé au coin du bon sens, qui implique de façon bénévole les personnes prêtes à partager leur expérience.

Yannick Soubien, vice-président en charge de la formation et de la politique de l’emploi au Conseil régional de Basse-Normandie a fait de l’orientation son cheval de bataille.

Après avoir développé sur toute la région des Esp’Oir (Espaces d’orientation et Intégration régionaux) le vice-président a lancé le 9 janvier dernier le réseau « Ambassadeurs Métiers, formation, VAE  » dans le cadre de l’appel à projets lancé par le Haut Commissariat à la jeunesse en 2009. Ce projet, construit en partenariat avec la Fédération française du bâtiment, la Commission paritaire régionale emploi-formation de l’industrie hôtelière, le rectorat et l’académie de Caen a ainsi bénéficié de 200 000 euros sur trois ans.

« La galaxie des métiers est très compliquée. Il y a de nombreux métiers quand on parle de métiers verts, tout comme dans le domaine de l’Internet. Comment savoir que le métier pour lequel on va engager une formation est celui qui conviendra au jeune ? », interroge Yannick Soubien. L’idée est donc de leur proposer de rencontrer un professionnel qui puisse expliquer son métier et répondre à toutes les questions posées. « Nous avons signé 22 chartes qualité avec les branches professionnelles qui s’impliquent dans la sécurisation des parcours professionnels. Ce projet en fait partie », poursuit le vice-président.

Dans un premier temps, la personne qui souhaite se renseigner doit se rendre sur le site créé spécialement pour le réseau : Ambassadeurs pour une première information sur les métiers. Elle peut alors demander à rencontrer un ambassadeur. « C’est un système facile, clair et efficace. On se renseigne sur le Web, on passe au contact téléphonique puis au face-à-face », se félicite le vice-président.

Ces professionnels, bénévoles, sont dans un système « gagnant-gagnant », selon Yannick Soubien. « Des secteurs ont besoin de nouvelles compétences. Cela leur permet aussi de rencontrer des personnes motivées qui constitueront par la suite un vivier de compétences. »

Actuellement, la Région a réuni 134 ambassadeurs avec l’objectif d’en compter 250 d’ici juin 2011. Les secteurs actuellement représentés sont l’agroalimentaire, le bâtiment, l’hôtellerie, l’éducation, la filière équine, la fonction publique, l’horticulture, le sanitaire et social et le spectacle vivant. Ces « experts  », comme les nomme Yannick Soubien, seront formés par leurs pairs au sein de leurs branches. Des réunions d’échanges de pratiques seront organisées par la Région.

Mais comment évaluer l’efficacité de ce réseau ? « Nous pourrons la déterminer en fonction du nombre de sollicitations, de la pertinence des questions posées et des demandes d’entrées en formation », explique le vice-président. Dix-sept structures relaient l’expérimentation parmi lesquelles des Missions locales, des CIO, des Cap emploi et les Esp’Oir.

D’ailleurs, dans ce réseau d’ambassadeurs, il n’y a pas que des ambassadeurs métiers, il y a aussi des ambassadeurs formation et VAE. « Nous avons fait appel à des stagiaires qui racontent ainsi comment se passe leur formation. Il est important que les jeunes connaissent les efforts et l’implication que leur demandera la volonté d’exercer tel ou tel métier. » De même, des jeunes salariés d’entreprises peuvent avoir envie de faire le point sur leurs compétences en vue d’une réorientation, des ambassadeurs VAE seront disponibles pour les informer. « Ce nouveau réseau est un vrai gain de temps. Une bonne orientation amène à la formation puis à l’emploi.  »

Par Agathe Descamps, Centre Inffo, 2011

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement