Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Apprentissage : trouvez votre employeur

Apprentissage : trouvez votre employeur

Par Onisep

L’inscription dans une formation en apprentissage est validée officiellement par la signature d’un contrat avec une entreprise. Le marché de l’emploi est immense ; pourtant, on ne sait pas toujours comment faire ni à qui s’adresser. Quelques conseils pour organiser votre candidature.

Votre formation choisie, il vous reste un obstacle à franchir : trouver une entreprise. Lettre de motivation, CV, candidature spontanée… d’une entreprise à l’autre, les exigences varient. Un minimum d’organisation et de préparation est nécessaire avant de se lancer dans ce marathon.

JPEG - 13.8 ko
© iStockphoto

Une recherche qui s’anticipe

Un contrat d’apprentissage peut se signer au plus tôt 3 mois avant le début de la formation, et au plus tard 3 mois après. Si votre rentrée est prévue en septembre, vous avez jusqu’à fin novembre pour trouver une entreprise. Pour autant, mieux vaut commencer ses recherches bien avant la rentrée, car les meilleures places seront prises.

Et il est préférable de ne pas choisir par dépit. Nadia Roy, chargée de conseil formation-apprentissage à la Chambre de métiers et de l’artisanat de Paris, insiste sur la notion de réciprocité : "Le jeune aussi choisit l’entreprise. Il doit être volontaire et motivé, car il va y passer 2 ans. Donc, ce n’est pas seulement l’entreprise qui prend ou non un apprenti."

À noter que des entreprises publient leurs annonces à partir de mars… et que certains employeurs commencent à repérer les meilleurs éléments très tôt, dès les premières périodes de stages. Attention : si vous n’avez pas trouvé d’entreprise, votre inscription sera annulée.

Premier réflexe : penser CFA/école

Commencez par vous renseigner au plus près. 1 jeune en alternance sur 5 trouve en effet son entreprise par l’intermédiaire de son école. Pour l’entreprise, c’est un gain de temps appréciable puisque l’école fait déjà un travail de présélection. Pour le jeune, c’est évidemment très confortable puisqu’il évite un long travail de prospection. Mais il doit quand même passer l’étape de l’entretien.

Sur Internet bien sûr

Les grandes entreprises comme EDF, Accor, PSA ont des sites dédiés au recrutement. Emploi et alternance y sont parfois mêlés, ne vous y trompez pas. Certains sites spécialisés comme "L’apprenti" proposent aussi des annonces provenant de différentes entreprises. Vous l’aurez compris, une veille régulière s’impose. A consulter également le portail de l’alternance lancé par le ministère de l’Emploi, ainsi que ceux des CCI (chambres de commerce et d’industrie), des chambres de l’artisanat de votre région, les bourses à l’apprentissage proposées par certaines régions…

Osez la candidature spontanée

Une partie des recrutements ne répond pas à une offre de postes publiée. Résultat : faites-vous connaître en envoyant CV plus lettre de motivation ciblés à certaines entreprises. Pas aux toutes petites entreprises qui privilégient le direct. Et n’oubliez pas de les relancer par téléphone la semaine qui suit pour savoir si vous pouvez rencontrer la personne qui s’occupe des contrats en apprentissage. Si l’employeur vous demande de le contacter à un moment précis, soyez ponctuel : il s’agit aussi de tester si vous respectez les consignes.

Déplacez-vous !

Pour Nadia Roy, la rencontre peut créer le poste. "Certains patrons attendent de rencontrer la bonne personne pour embaucher." Les petites entreprises artisanales, boucher, boulanger, mécanicien, préfèrent voir les jeunes se présenter directement. Attention à votre présentation. Même s’il s’agit simplement de déposer un CV, vous devez laisser la meilleure impression possible. Pour rencontrer des recruteurs, les salons et forums de recrutement sont incontournables, même quand ils ne sont pas dédiés à l’alternance. Et l’idéal pour se constituer un carnet d’adresses sur le secteur. Pensez aussi aux missions locales, PAIO (permanences d’accueil, d’information et d’orientation), CIJ (centres d’information jeunesse)… Pour trouver des conseils, des contacts et rencontrer d’autres jeunes dans la même situation.

Activez vos réseaux

Dernière piste pour décrocher un contrat : faire fonctionner son réseau. Regardez autour de vous : famille, amis, professeurs, anciens apprentis de l’école… Vous connaissez peut-être quelqu’un susceptible de vous aider. Il ne s’agit pas de réclamer un contrat mais plutôt de se faire connaître ou conseiller. Ils pourront ainsi vous orienter vers des entreprises auxquelles vous n’aurez pas pensé.

Et si certains secteurs/entreprises recrutent moins que d’autres, ne vous découragez pas ! A vous de les démarcher pour les convaincre de l’utilité d’employer un jeune en alternance…

Organisé comme un pro !
Notez au fur et à mesure vos démarches. Ce "carnet de bord" vous sera utile pour savoir où vous en êtes : à qui vous avez envoyé un CV, à qui vous devez le faire, qui relancer... Inscrivez pour chaque entreprise le nom de la personne contactée, son numéro ainsi que la nature du contact (mail, contact direct, appel téléphonique…). Ainsi, seulement, vous serez réactif en cas d’appel d’un employeur.

par Onisep, 2011

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement