Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Service public de l’orientation : point d’étape

Service public de l’orientation : point d’étape

Jean-Robert Pitte a remis au Premier ministre son rapport sur l’activité et les propositions de la Délégation à l’information et l’orientation (DIO) en 2011-2012. Rendu public le 21 juin, le rapport fait notamment état de la mise en œuvre du service dématérialisé de l’information et de l’orientation sur les formations et sur l’emploi (site internet et réponse téléphonique), ainsi que sur la labellisation "Orientation pour tous" dans les territoires à la fin du mois de mai 2012.

Ouvert le 6 décembre 2011, le site Orientation pour tous, réalisé sur la base de l’ancien portail de Centre Inffo "Orientation-Formation", rassemble les informations provenant des divers organismes de formation et des branches professionnelles, via la collecte effectuée par l’Onisep et par les Carif-Oref « de la plupart des régions françaises », comme l’indique le rapport, qui précise que, le contenu a été « élargi et son ergonomie améliorée, une des tâches principales de Centre Inffo mandaté par la DIO » . Le rapport fait aussi état du recrutement d’un « community manager » à Centre Inffo chargé également de mettre en avant les événements régionaux. Le site affiche environ 28 000 visites par semaine depuis son lancement, près de 5 000 par jour du lundi au jeudi, 2 500 le vendredi, et de 500 à 1 000 visites le samedi et le dimanche.

Le service dématérialisé comprend aussi un service téléphonique, accessible au 0811 70 3939 , également inauguré le 6 décembre, dont la mise en place a été confiée à la Direction de l’information légale et administrative (Dila), dont dépend Allo Service-Public (le 3939) et le site Service-public.fr. Elle s’est effectuée conjointement avec l’Onisep, le CIDJ, le Faf-TT, Centre Inffo et, à titre expérimental, trois Fongecif, ceux d’Ile-de-France, de Bretagne et de Rhône-Alpes, précise le rapport. Malgré « un nombre restreint d’appels  » [1], il estime que «  le service téléphonique a pu être rodé et ses imperfections sont progressivement corrigées ». Il sera donc « très efficace lorsqu’il sera utilisé à plein régime par les usagers après la campagne de communication prévue à l’automne 2012. Il conviendra néanmoins d’améliorer les réponses apportées aux demandeurs d’emploi et aux salariés des fonctions publiques. » indique-t-il.

JPEG - 67.3 ko
Jean-Robert Pitte (DR)

Le DIO avait souhaité que la mise en place du service dématérialisé soit plus rapide, mais elle a dû faire face à la complexité de l’exercice interministériel. « Lancé le 6 décembre, la convention a été signée en mars, ce qui a correspondu avec la période de réserve des élections, le moment n’était pas favorable » regrette-t-il, rappelant que le service dématérialisé est financé par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours : « Il fallait signer des conventions avec le FPSPP et cela est tombé au mauvais moment, où celui-ci subissait des prélèvements ».

Le rapport indique que la campagne de communication est en cours d’élaboration. Confiée à Centre Inffo, elle fait l’objet d’un appel d’offre en direction des agences de communication. Elle est financée par le FPSPP , à hauteur de 1,17 million d’euros et devrait être prête en octobre.

Labellisation

D’autre part, Jean-Robert Pitte est satisfait de l’évolution de la labellisation "Orientation pour tous" (voir carte), qui peut être accordée aux services d’orientation qui s’organisent sur un territoire pour offrir informations et conseils sur les formations et les métiers à toute personne qui les sollicite (jeunes et adultes). 70 sites sont actuellement labellisés, et ce chiffre pourrait doubler à brèves échéance. À terme, le DIO évalue entre 300 et 400 le nombre de labellisations potentielles.

« J’envisage 2013 de façon positive. Je n’ai pas reçu de consignes de la part du gouvernement mis en place et j’ai averti mes ministères de tutelle de l’affaire en cours. Les Régions vont prendre plus de place dans le processus, et, comme je l’ai déjà exprimé au Conseil d’État et au Conseil national de la formation professionnelle tout au long de la vie (CNFPTLV), je souhaite une co-labellisation avec les Régions, et c’est ce qui va probablement se produire », conclut-il.

par Béatrice Delamer, Centre Inffo, 2012

[1] 502 appels en avril 2012, 657 en mars et un pic de 892 en février

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement