Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Séjours linguistiques : du cas par cas

Séjours linguistiques : du cas par cas

Par Onisep

Les vacances sont la période idéale pour partir à l’étranger et perfectionner une langue. De nombreux séjours adaptés existent pour les jeunes, quel que soit leur handicap. L’essentiel est de s’y prendre à l’avance, le temps de prévoir les adaptations nécessaires, mobiliser les animateurs, rechercher une famille d’accueil ou un hébergement collectif.

JPEG - 26.5 ko
© Unosel

Comment choisir ?


Passer par l’une des 2 fédérations qui regroupent des organismes spécialisés dans les séjours linguistiques : l’Unosel (Union nationale des organisations de séjours éducatifs, linguistiques et des écoles de langues) et l’ONGSSL (Office national de garantie des séjours et stages linguistiques). La grande majorité des séjours proposés sont "mixtes" et associent différentes formules : séjours associant cours de langues et activités éducatives ou sport et langues, séjours avec ou sans cours...

Quel accompagnement ?


Environ une quinzaine d’organismes membres de l’Unosel organisent régulièrement ou ponctuellement des séjours mixtes, ouverts à tous. Ils peuvent l’adapter au besoin du jeune, à condition toutefois d’être informé de sa situation de handicap et de ses besoins spécifiques. Cela permet ensuite de lui proposer des activités accessibles. Des animateurs sont présents durant tout le séjour avec parfois un accompagnateur supplémentaire si la situation le nécessite.

Quel hébergement ?


Chaque formule a ses avantages. Un hébergement en famille d’accueil permet de progresser plus vite dans la pratique de la langue, tandis qu’un séjour en résidence collective accessible facilite la vie quotidienne. Des organismes, membres de l’ONGSSL, proposent différentes formules de séjours : séjours sportifs, séjours participatifs... Ainsi l’association Regards ou le groupe CEI proposent des séjours en collège pour perfectionner son anglais (Irlande, Angleterre). L’équipe d’encadrement est anglaise et française et les jeunes peuvent profiter des installations accessibles des établissements. Toutes les solutions sont étudiées pour permettre au jeune de partir, parfois par l’intermédiaire de correspondants locaux (SILC).

Quelles activités ?


Pour qu’un séjour linguistique soit bénéfique, l’idéal est de partir au moins une semaine, voire deux ou trois. C’est l’occasion de vivre des expériences enrichissantes, de bénéficier d’activités éducatives et qui favorisent l’intégration. Cours de langues le matin, sport l’après-midi. Certains organismes proposent des séjours participatifs comme le groupe CEI. Des ateliers permettent aux jeunes handicapés de mettre au point un projet et de le réaliser en commun (enquêtes dans les rues, création d’une chanson, d’un spectacle...). Une alternative aux séjours individuels ou en groupe : les séjours en duo, proposé par l’association SILC (séjours internationaux linguistiques et culturels). En cas de troubles dys par exemple, partir avec un camarade en famille d’accueil peut faciliter l’acquisition de la langue.

Des séjours adaptés
" Malvoyance, déficience auditive, troubles du comportement, des apprentissages, le panel des handicaps pris en charge par les organismes de l’Unosel est assez large. L’accueil est plutôt familial. Certains hébergements sont collectifs mais le choix est plus restreint en raison des questions d’accessibilité, par exemple s’il faut un ascenseur. Le jeune en situation de handicap doit avoir une certaine autonomie pour les actes de la vie quotidienne (toilette, habillage...). Beaucoup de nos membres ont un partenariat avec l’APF ce qui leur permet de proposer un animateur pour assister le jeune si nécessaire. Parfois le séjour a lieu dans une famille qui a elle-même un membre de la famille en fauteuil. De ce fait, la maison est de plain-pied et adaptée. "
Kseniya Yasinska, déléguée générale de l’Unosel

par Onisep, 2016

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement