Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Revivez le tchat avec Olivier Lacroix, professionnel de l’Internet

Revivez le tchat avec Olivier Lacroix, professionnel de l’Internet

Par Onisep

La Fête de l’Internet 2013 a lieu jusqu’au dimanche 31 mars. La thématique retenue pour cette édition est "Emploi et mobilité". Olivier Lacroix réunit tout cela puisqu’il gère le site France de la société Salesforce à Dublin (Irlande) en tant que Web producer Senior (web dev, design, social media marketing, stratégie digitale, community management). L’Onisep vous a proposé de dialoguer en direct avec lui, mercredi 27 mars. Retrouvez l’intégralité des échanges.

Modérateur : Bonjour à tous. Le tchat avec Olivier Lacroix, professionnel de l’Internet, à l’occasion de la Fête de l’internet, va débuter.

Olivier Lacroix : Bonjour à tous. Je m’appelle Olivier Lacroix et je m’occupe du site internet français d’une entreprise américaine.

Kan : tu bosses en France ou en Irlande ?

Olivier Lacroix : Cela fait 3 ans 1/ 2 que je travaille en Irlande.

DJKev : Travaillez-vous chez vous ou dans un bureau ?

Olivier Lacroix : Je travaille dans un bureau en général mais j’ai la liberté de travailler chez moi quand j’en ai besoin.

DJKev : Êtes-vous amener à vous déplacer dans le cadre de votre travail ?

Olivier Lacroix : Oui en général une fois par mois mon métier consiste à supporter l’équipe marketing France, donc je me déplace principalement à Paris, mais également à San Francisco ou le siège de l’entreprise est basé.

Anthony : Comment devenir un professionnel de l’internet comme vous ?

Olivier Lacroix : Tout d’abord, il faut être passionné car c’est un métier qui évolue tous les jours. Par exemple, tout ce que j’ai appris à l’université ne me sert plus, seuls les concepts restent encore d’actualité.

Remi : Que pensez-vous des nouvelles écoles de l’Internet ?

Olivier Lacroix : Je pense que ce sont de bonnes bases mais pour moi les stages en entreprise et l’alternance sont vraiment les moyens les plus efficaces pour être opérationnel dans votre futur métier.

DJKev : Quelles études avez-vous fait ?

DJKev : Quel bac avez-vous fait ?

Olivier Lacroix : J’ai fait un bac STI génie électrotechnique mais peu importe car dans l’informatique tous les bacs sont valables. J’ai ensuite suivi par un DUT services et réseaux de communication. J’ai beaucoup appris pendant ces deux ans. J’ai ensuite fait une licence professionnelle imagerie numérique au Puy en Velay ce qui m’a conduit à me spécialiser dans la 3D en alternance dans une agence web basée en région parisienne.

Robert : Pourquoi avoir choisi l’Irlande ? Mise à part pour les pubs et les mini-jupes ?

Olivier Lacroix : Pour être honnête, j’ai choisi l’Irlande pour l’anglais mais également pour son côté amical et chaleureux.

DJKev : Pourquoi n’avez-vous pas fait un DUT informatique ?

Olivier Lacroix : Parce que je voulais effectuer une formation assez générale. Le DUT informatique est pour moi plutôt focalisé sur le développement web plutôt que sur la communication ou le graphisme. La polyvalence de la formation était pour moi vraiment importante.

Kan : tu parles irlandais couramment ?

Olivier Lacroix : Je parle anglais couramment mais je n’ai pas encore intégré l’accent irlandais ; il est plus difficile à "choper" !

Soizic : Quelles sont les différences selon vous entre un Community manager expérimenté et un responsable social média ?

Olivier Lacroix : Le Community management fait partie du travail d’un responsable social media. Le travail du responsable social media sera également d’élaborer la stratégie sociale de l’entreprise sur des lancements de produits ou des événements.

Soizic : Quels pays recrutent des community managers ou des professionnels du web français ?

Olivier Lacroix : Tous les pays ! En Irlande, par exemple dans mon entreprise, nous recherchons beaucoup de personnes françaises mais également allemandes hollandaises, anglaises...

Arnaud : Pensez-vous que les secteurs de l’informatique sont bouchés ou trouver du travail est assez simple ?

Olivier Lacroix : Je ne dirai pas que c’est un domaine bouché car l’informatique est utilisé partout aujourd’hui et dans tous les domaines. Ensuite, il y a des domaines plus bouchés que d’autres comme le graphisme en comparaison au développement web qui est vraiment recherché.

Soizic : Quels sont les métiers du web qui ont véritablement un avenir et qui ne sont pas juste à la mode ? Cela évolue vite dans ces métiers, le temps de faire une formation, on est déjà dépassé !

Olivier Lacroix : Pour le développement web par exemple, les langages évoluent. Nous aurons toujours besoin des graphistes, des analystes de données...

DJKev : Quel langage informatique maîtrisez-vous ?

Olivier Lacroix : Je maitrise le langage HTML, CSS, PHP, un peu de JavaScript mais ce n’est pas ma spécialité. Ces langages sont pour moi le minimum pour savoir créer un site internet.

DJKev : Quel est le langage informatique qui vous a donné le plus de problèmes ?

Olivier Lacroix : Le Ruby mais je pense que cela dépend plutôt des gouts personnels.

DJKev : Avez- vous un conseil pour apprendre les langages informatiques ?

Olivier Lacroix : Faire des exercices, il n’y a rien de mieux que de pratiquer. Il existe également beaucoup de tutoriels sur internet qui permettent d’atteindre un niveau correct en programmation.

anthony : En quoi consiste votre travail exactement ?

lolo : En quoi consiste votre métier exactement ?

Olivier Lacroix : Mon travail se divise en 2 catégories. Je m’occupe du site France de Salesforce.com. Mais aussi des réseaux sociaux pour la France. Pour le site, je parle d’optimisation maintenance, création de nouvelles pages et conseil sur de futures campagnes online. Pour les réseaux sociaux, je parle d’animation des réseaux mais également d’élaboration de stratégie sociale comme par exemple sur un événement.

Elen : J’adore les maths et puis j’ai mon blog, mais je ne sais pas si l’informatique ça me plairait ; comment tu as choisi l’informatique ??

Olivier Lacroix : L’informatique est vraiment un terme vague. Il est utilisé aujourd’hui dans tous les domaines donc il existe vraiment beaucoup de différents types de métiers.

timothe : Ton job, c’est plus de l’informatique ou c’est du marketing ?

Olivier Lacroix : Les deux ! Faire de l’informatique c’est bien mais quand on connait l’usage vers les autres domaines de l‘entreprise c’est encore plus intéressant.

Soizic : Le diplôme est-il important en Irlande ? Comment s’est passé votre recrutement ? Les jeunes sans diplôme ont-ils une chance ?

Olivier Lacroix : Le diplôme n’est pas important car les diplômes français n’ont pas la même valeur en Irlande. Lors de mes entretiens, le plus important pour moi était de montrer mes créations et mes compétences concrètement. La motivation et la persévérance jouent également un grand rôle dans le processus de recrutement.

Elen : Ton métier à toi, comment je peux savoir si ça me plait ? Comment tu as pensé à ce métier ?

Olivier Lacroix : J’ai mis beaucoup de temps à trouver ce que je voulais faire… L’objectif que j’ai gardé en tête était de rester polyvalent pour ne pas me fermer des portes dans mon avenir. Ce sont des métiers qui évoluent tous les jours. Je vous conseille plutôt de vous focaliser sur un domaine que sur un métier en particulier.

Soizic : Quelle est la proportion d’hommes et de femmes dans votre entreprise ?

Olivier Lacroix : Je dirai 70% d’hommes et 30% de femmes mais cela dépend vraiment du domaine. Par exemple, il y a beaucoup plus de femmes dans le domaine commercial que dans la technique.

Soizic : On dit qu’il faut avoir un blog, quel que soit son domaine de compétences en web, pour être attractif et se "montrer", pensez-vous aussi cela ?

Olivier Lacroix : Je suis totalement d’accord. La 1re étape dans votre recherche d’emploi doit être la création de votre e-réputation qui se trouve sur Google mais également sur les réseaux sociaux. Un blog est vraiment le parfait outil pour se construire cela.

DJ_BG : J’ai eu un E au dernier contrôle de mathématiques. Les mathématiques sont importantes pour ce métier ?

Olivier Lacroix : Oui, un peu. Tout dépend du métier. En tant que développeur web les mathématiques sont importantes, en tant que designer cela servira moins. En tant que marketing manager, cela ne sera pas forcément utile.

DJ_BG : Bonjour, quelles sont les rémunérations moyennes mensuelles et annuelles de votre métier ? Existe- t- il des perspectives d’évolution au sein de votre carrière ?

Marco : Vous gagnez combien par mois ?

Marco : Quel est le salaire moyen pour un débutant, et pour un confirmé ?

Olivier Lacroix : Tout dépend de la taille de l’entreprise, de l’endroit où est basée l’entreprise (Paris, grande ville ou non), du pays... En règle générale les salaires en Irlande sont plus élevés mais les avantages sociaux ne sont pas les mêmes qu’en France : santé, retraite, chômage...

timothe : Tu penses aller travailler aux USA ?

Olivier Lacroix : Oui j’y pense beaucoup. Je pense que c’est vraiment une bonne expérience à faire dans sa vie, cela pour la bonne et simple raison : que les américains sont plus matures que les européens au niveau technologie et business. Ça peut être un atout non négligeable pour votre future carrière.

Vinsss : Pensez-vous qu’il soit difficile de devenir webdesigner freelance ? Quelles seraient pour vous les étapes pour y parvenir ?

Olivier Lacroix : Je vous conseille déjà d’avoir un très bon réseau. Il existe actuellement beaucoup de designers en France et je pense que pour les débuts un bon réseau est indispensable.

Miky : Pensez-vous que le Community Management soit devenu essentiel pour une entreprise ?

Olivier Lacroix : Tout dépend de la taille de l’industrie. Si on est une TPE d’une dizaine de personnes, ce n’est pas le cas par contre, pour toutes les moyennes et grosses entreprises, oui j’en suis convaincu. Les internautes passent de plus en plus de leur temps sur les réseaux sociaux et créent des discussions : autour de leurs hobbies, de leurs passions, de leurs problèmes… et de l’entreprise ! Surveillez ces discussions, les influencer, les contrôler et les modérer sont très important si vous voulez garder une belle image de marque. Une crise sur les réseaux peut très vite arriver due à une faute de votre part ou autre. Dans ce cas-là, si vous ne réagissez pas ou de la mauvaise façon, c’est l’image de votre entreprise qui est touchée directement. Cela aura un impact, par la suite, sur votre business.

Kan : Tu étais bon en langues au lycée ?

Olivier Lacroix : Non, du tout j’ai eu 8 au bac en anglais… Ce qui compte vraiment, c’est votre persévérance et votre motivation à apprendre la langue. Apprendre la langue dans le pays directement est vraiment différent que de l’apprendre dans des cours d’anglais à l’université.

MARIE : quel est l’avantage sur ce métier ?

Olivier Lacroix : Tous les jours sont différents. Si on peut caricaturer mon métier, le minimum syndical est d’avoir un site qui fonctionne et à jour. Le reste est libre. Ensuite, mon entreprise nous donne des objectifs à l’année, qui sont la croissance du trafic et du taux de conversion : tu es libre de résoudre cette problématique de la façon que tu veux.

Franck : Tu travailles essentiellement dans un bureau derrière un ordi ?

Olivier Lacroix : Oui, en sachant que les réunions peuvent prendre jusqu’à 70% de mon temps dans une journée au maximum.

Bénédicte M : Quel parcours conseilleriez-vous à des seniors de + de 45 ans pour certifier une formation "sur le tas" au web (développement de site, web marketing, community management) ?

Olivier Lacroix : Je conseillerais de faire des formations en ligne et d’apprendre par soi-même. Dans ce domaine, on fait plus attention à ce que la personne sait faire qu’aux diplômes qu’elle possède. Avoir un portfolio premièrement, avec des travaux à jours, des choses qu’on peut montrer, une communauté qu’on a créé autour d’un sujet en particulier. Et beaucoup de motivation et de détermination feront la différence lors d’un entretien.

timothe : Quels sont les inconvénients ? :-)

Olivier Lacroix : C’est qu’il faut rester à jour tout le temps, être continuellement en recherche des nouveautés sur le web pour ne pas être dépassé. On passe beaucoup d’heures devant l’ordinateur, ce qui en fin de journée est quelque fois fatiguant. La clé du succès est vraiment d’aimer ce que vous faites. Quel que soit le salaire.

Kristof : En France, le chômage des informaticiens est d’environ 7% et il est au plus haut depuis 2005 d’après Pôle Emploi, est-ce également le cas en Irlande d’après vous ?

Olivier Lacroix : Je n’ai pas les chiffres exacts. Mais je pense que le chiffre serait plus bas que 7%. L’Irlande est l’un pays en Europe où les entreprises payent le moins de taxes pour s’y installer. En conséquence beaucoup d’entreprises comme Google, Microsoft, Facebook, Twitter, IBM, Amazon, Apple ont leur siège européen en Irlande. Les entreprises recherchent beaucoup de personnes avec des profils commerciaux, marketing et web parlant plusieurs langues. Je sais, que par exemple pour mon entreprise, nous avons du mal à trouver des allemands qui sont dans le domaine du web. Les langues sont vraiment pour moi super importantes. Elles sont vraiment un moyen de se démarquer. Surtout en France où le niveau de langue est malheureusement très bas comparé à nos voisins européens comme les pays nordiques, l’Allemagne ou la Hollande.

timothe : Quelles sont les horaires ?

Olivier Lacroix : En théorie, mes horaires sont 9h/12H 13H/17h30. Mais dans la réalité, c’est souvent 9h/12H 13h/19h.

Shub : Peux-tu raconter une journée "type" ?

Vlad : Bonjour Pouvez-vous nous décrire votre journée type ?

Olivier Lacroix : Je démarre ma journée à 9h. Je prends ensuite mon petit déjeuner devant mon ordinateur en lisant mes emails. Je réponds à certains puis efface les autres. Ensuite, je démarre ma journée par le projet que j’ai déjà commencé ou j’en commence de nouveaux suivant ma liste de priorité. La taille des projets varie beaucoup. Ma journée est souvent entrecoupée de meetings avec les équipes ventes, des appels avec l’équipe marketing de Paris. Je finis en général vers 6h du soir.

Marco : Ça vous dérange de parler salaire ;-) Vous gagnez combien par mois ?

Marco : Bon, alors : au but ! Combien tu gagnes ? :-))

Marco : Sinon, t’es content de ta rémunération ? On peut savoir combien tu gagnes ? :-)

Olivier Lacroix : je gagne 60% en plus que ce que je pourrais gagner en France

Kan : Est-ce que les français ont bonne réputation en Irlande ou en informatique dans le monde

Olivier Lacroix : Oui ! Nous avons également une réputation de "fou fou" dans nos projets par rapport aux anglo-saxons et aux allemands. Mais ils nous voient vraiment comme des personnes qui savent ce que nous voulons dans notre travail et faciles à vivre.

Reno12 : Quel conseil donneriez-vous à un jeune ou à une personne qui souhaiterait se lancer dans cette voie ?

Olivier Lacroix : Il faut aimer ça car, comme je l’ai déjà dit, c’est un domaine qui évolue tous les jours. Donc si on n’aime pas, on ne fera pas l’effort de se mettre à jour régulièrement. C’est un métier qui demande beaucoup d’heures de travail mais également de la pression pour respecter les dates butoirs.

timothe : Est-ce que ta boite prend des stagiaires français ?

Olivier Lacroix : Surtout des commerciaux. On recherche également un stagiaire en ce moment pour s’occuper du site canadien. Un niveau d’anglais minimum est requis pour ce poste.

Modérateur : Le tchat avec Olivier Lacroix de Salesforce.com se termine dans 5 minutes. N’hésitez pas à lui vos dernières questions !

Elen : Si on fait déjà une petite expérience de développement web (pour un site personnel), c’est un plus ou pas ?

Olivier Lacroix : Oui, absolument ! Tout travail personnel est toujours un plus et peut faire la différence lors d’un entretien.

Soizic : Comment séparer vie privée et vie pro sur les réseaux lorsque l’on est community manager ?

Olivier Lacroix : D’une manière générale, tout ce qui est posté sur les réseaux sociaux est public. Les règles de confidentialité changent continuellement. Et si par exemple vous postulez sur un poste chez Facebook ils auront évidemment accès à votre profil.

Soizic : Faut-il afficher son vrai nom ou pas, c’est un débat dans le CM ?!

Olivier Lacroix : Je pense que oui c’est toujours un plus pour le référencement naturel. A vous de sélectionner ce que vous partagez ou pas, et à créer différents groupes de personnes avec différents droits de lecture.

Olivier Lacroix : Je vous remercie de votre participation. Si vous avez d’autres questions n’hésitez pas à me contacter vie mon site internet olivierlacroix.com ou mon compte Twitter : twitter.com/olivier_lacroix

Modérateur : Le tchat avec Olivier Lacroix est désormais clos. Merci beaucoup pour votre participation active !

Pour aller plus loin...

Les métiers d’Internet, collection "Parcours"

Parution : avril 2012

par Onisep, 2013

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement