Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Renault

Renault

"160 000 heures de formation et 140 stagiaires reconvertis en 3 ans"

Question à Francis Touny, responsable GPEC au sein de l’ "école de fabrication" Renault de Flins

Qu’appelez-vous "métiers critiques" ?
Ce sont des métiers qui risquent de disparaître lorsque les personnes partent en retraite, mais qui sont indispensables à la fabrication. Par exemple, les outilleurs à l’emboutissage ou les électromécaniciens sont nécessaires à nos process. Alors nous avons imaginé des parcours de reconversion vers ces métiers qui permettent aux salariés de monter en compétences.
La GPEC a permis d’identifier les endroits où les compétences critiques sont nécessaires. Une cartographie existe pour revitaliser les sites. Ce plan "parcours GPEC" permet à l’entreprise de rester très vigilante afin de ne pas perdre en compétitivité et les salariés, qui ont du potentiel, peuvent se reconvertir. Ils sont valorisés par l’apprentissage de nouveaux métiers sur lesquels mise l’entreprise. En trois ans, cela représente 160 000 heures de formation et 140 stagiaires reconvertis sur le secteur de la fabrication.

Propos recueillis par Claire Padych, Centre Inffo, 2013
extrait du dossier sur la formation continue en temps de crise chez Renault publié dans le n° 838 de L’Inffo Formation, pp. 14-17, 16 juillet au 31 août 2013

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement