Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Regard européen sur l’orientation professionnelle en période d’instabilité

Regard européen sur l’orientation professionnelle en période d’instabilité

Par Euroguidance France
Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Dans une récente note, le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) le rappelle : outil pour tous et pour tous les acteurs, l’orientation professionnelle est une réponse à la crise.

Une résolution du Conseil européen de 2008 recommande aux États membres de l’UE d’assurer l’accès de tous les citoyens à l’orientation tout au long de la vie pour développer des compétences en gestion de carrière, l’esprit critique et le développement de projets. Certes. Mais c’était sans compter la crise économique qui a atteint son paroxysme en 2009 et envoyé des ondes de choc qui se feront sentir pendant des années. Elle frappe les entreprises, accroit la vulnérabilité sociale de nombreux individus et déstabilise les perspectives d’emploi et de carrière. Il est alors important de rappeler que l’orientation professionnelle est un outil pour tous et pour tous les acteurs.

Les conséquences de cette crise sont dramatiques pour beaucoup d’individus, et plus particulièrement chez les jeunes. La proportion de jeunes ne travaillant pas et ne suivant ni études, ni formation, ou « NEET » (pour « Not in education, employment or training »), avoisine ou dépasse les 20 % dans un tiers des États membres.


(Source : Eurostat)

Pour relever ce défi et assurer l’employabilité des jeunes de moins de 25 ans, les États membres ont mis en place la garantie pour la jeunesse, qui attribue un rôle important à l’orientation professionnelle. Celle-ci est considérée comme un outil de prévention de l’abandon scolaire, de réinsertion des jeunes en rupture avec le monde du travail et de soutien à leur transition de la formation à la vie active.

Paradoxalement, certains métiers restent en tension.

Or, bien que les bénéfices de l’orientation et du conseil concernent avant tout les individus, ils vont bien au-delà. De par leur nature, l’orientation et le conseil font le lien entre priorités des individus, besoins des entreprises et objectifs économiques et sociaux des pouvoirs publics.
Une dimension importante est qu’elle permet de développer les compétences des travailleurs dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie, qui peut être minutieusement planifiée pour combiner besoins des individus et besoins des entreprises. L’intégration de cette approche dans la gestion des ressources humaines peut réduire l’inadéquation des compétences au sein des entreprises et accroître la productivité et la satisfaction au travail.

Enfin, l’orientation professionnelle prend aussi en charge ceux qui se sentent exclus de la formation et du marché du travail. Les interventions combinant information ciblée, évaluation minutieuse et validation des compétences et aide à la planification de carrière peuvent apporter des changements positifs aux individus et aux communautés.

par Euroguidance France, 2015

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

En savoir plus

  • L’orientation professionnelle en période d’instabilité : une interaction de bénéfices économiques, sociaux et individuels, Cedefop, 2015 : Télécharger la note

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement