Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Pôle emploi développe sa compétence orientation

Pôle emploi développe sa compétence orientation

Par Centre Inffo

Concerné au premier chef par la réforme de la formation professionnelle, Pôle emploi se prépare sereinement à monter en puissance sur le volet orientation. Fabien Beltrame, responsable du département Orientation professionnelle et formation, nous dit comment.

Si la mission orientation de Pôle emploi remonte à sa création, nul doute que l’arrivée du conseil en évolution professionnelle (CEP) conduise à renforcer son action en la matière. Positionné dès les premiers travaux du groupe quadripartie comme l’un des cinq opérateurs [1] du premier cercle du futur dispositif, Pôle emploi a engagé depuis septembre 2013 un important programme de professionnalisation de ses quelque 25 000 conseillers. D’ici au 31 décembre 2014, tous auront en effet bénéficié de trois jours d’une formation en interne, destinée à leur permettre de délivrer un service d’orientation généraliste de premier niveau.

Formation des conseillers...

Baptisé OTLV (orientation tout au long de la vie), ce module s’articule en trois séquences. Un premier temps est ainsi d’abord consacré à la “posture professionnelle”, indique Fabien Beltrame : “On aide le conseiller à identifier sa posture et on lui donne également des indications sur la posture qui est attendue par l’institution Pôle emploi.” Suit un temps destiné à l’élaboration de “l’alliance de travail”. La démarche, qui s’apparente à un contrat entre le conseiller et le demandeur d’emploi, repose sur le respect de trois dimensions  : l’empathie et l’écoute, la définition claire d’objectifs et la mise en œuvre d’actions pour les atteindre. Enfin, au cœur du concept d’orientation hérité du cadre européen et de la loi du 5 mars 2014, il s’agit alors de permettre au conseiller “d’identifier les besoins du demandeur d’emploi en matière de développement de son autonomie et de sa capacité à s’orienter”.

... pour mesurer les besoins

Pour ce faire, un référentiel de huit compétences à atteindre par le demandeur d’emploi sert de cadre au conseiller (voir encadré). En fonction de l’écart au référentiel mesuré par le conseiller, celui-ci peut décider de prendre lui-même en charge la réponse au besoin exprimé ou, si nécessaire, de faire appel au service d’orientation spécialisé de Pôle emploi, constitué de psychologues du travail. Fabien Beltrame le souligne par ailleurs, le référentiel, inclus dans le Guide méthodologique en orientation (GMO) accessible à tout conseiller, est également “mis sur la table” en vue d’un partage avec tous les opérateurs du CEP et les partenaires de Pôle emploi. Une perspective rendue possible par la définition de l’orientation retenue à Pôle emploi, laquelle, rappelle Fabien Beltrame, s’inscrit dans le cadre européen : “L’orientation doit contribuer à développer la capacité des personnes à prendre en charge elles-mêmes leur parcours professionnel.” Et d’estimer : “Toute la dynamique de l’orientation à Pôle emploi est depuis plusieurs années en parfaite cohérence avec la loi du 5 mars 2014 et la mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle.”

À suivre…

LES "HUIT COMPÉTENCES"
Une instruction du 27 juin 2013 parue au Bulletin officiel de Pôle emploi définit la “posture professionnelle” comme devant “permettre d’accompagner les demandeurs d’emploi dans l’acquisition, le maintien ou le développement d’un référentiel de huit compétences nécessaires pour s’orienter tout au long de sa vie professionnelle” :

  • confronter ses caractéristiques personnelles aux caractéristiques du métier ;
  • chercher de l’information sur le marché du travail et de la formation ;
  • trouver des pistes de métier diversifiées ;
  • prioriser des pistes de métier ;
  • expliciter son expérience, ses choix et son projet professionnel ;
  • mettre en œuvre et adapter son plan d’action à des fins professionnelles ;
  • identifier, dans son environnement, les soutiens à son projet ;
  • activer et élargir son réseau à des fins professionnelles.

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2014

[1] Les quatre autres étant l’Apec, les Opcacif, Cap emploi et les Missions locales.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement