Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Missions locales - Une "évolution du métier de conseiller"

Missions locales - Une "évolution du métier de conseiller"

Par Centre Inffo

Les Missions locales ont célébré leurs trente ans les 17 et 18 décembre derniers à Lille. La question de l’évolution du métier de conseiller a alors été évoquée lors d’une table ronde. Il en ressort des attentes toujours plus fortes qui nécessitent de revisiter la formation.

“Le métier de conseiller n’a pas changé, mais nos métiers, oui”, a fait remarquer Jacques Meyer, directeur de la Mission locale de Nîmes, lors de la table ronde consacrée à “L’évolution du métier”. “Le jeune vient de sa libre volonté et entre dans une relation avec un conseiller ; cela n’a pas changé.
En revanche, avec la mise en œuvre des emplois d’avenir, par exemple, nous devons élaborer et développer de nouvelles compétences (ingénierie, accompagnement dans l’entreprise, etc.). Et, demain, nous serons appelés à travailler sur d’autres chantiers.”

“Nous sommes à un tournant de notre métier avec la remise en cause de nos savoir-faire”, a abondé Anne-Élisabeth Lucas, administratrice de la Mission locale de Tarbes. “Il s’agit d’écouter les jeunes, collectivement, pour ne pas leur donner des recettes toutes faites et, ainsi, développer leur capacité d’autonomie.”
L’évolution du métier de conseiller demande aussi une adaptation des organismes de formation. Partenaire des Missions locales, l’Afpa se doit de “réfléchir à cette évolution avec les principaux intéressés”, a indiqué Rémy Bordet, directeur adjoint DGA Clients de l’Afpa. “La formation de conseiller en insertion professionnelle et sociale accueille 1000 personnes par an, dont 20 % exercent dans les Missions locales. Au fil du temps, nous avons vu poindre la notion de parcours professionnel et la question du droit au parcours individuel. À partir de là, deux questions fondamentales se posent à nous : comment, dans sa pratique, le conseiller peut-il amener un jeune à saisir des opportunités ? Et comment travailler, au regard de la notion de parcours, autour de la capitalisation de ces opportunités ?”

Autre question posée par Hervé Masurel, secrétaire général du Comité interministériel des villes : “Notre attente vis-à-vis des Missions locales est forte, car le taux de chômage des jeunes dans les zones urbaines sensibles est de 41 %. Il y a un effort considérable à faire, mais comment établir une relation de confiance avec une personne dans ces quartiers, cibles prioritaires de la politique de la ville où règnent pauvreté, problèmes liés à l’absence de réseau social, phénomène de communautés d’appartenance, cultures différentes... ? Nous continuons à travailler avec les Missions locales pour progressivement résorber les problèmes d’emploi et relever le défi des emplois d’avenir.”

par Philippe Grandin, Centre Inffo, 2013

À consulter

  • La formation de conseiller en insertion professionnelle à l’Afpa

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement