Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Métiers de la culture : des masters pour se former

Métiers de la culture : des masters pour se former

Par Onisep

Séduisant, le secteur de la culture nécessite une solide formation. À bac + 5, l’université prépare à de nombreux métiers à travers un large choix de masters. Patrimoine, management culturel, archéologie… Tout ce qu’il faut savoir sur ces diplômes.

JPEG - 7.3 ko
© iStockphoto
L’université propose un grand nombre de masters
dans le secteur culturel

La licence générale : poser les bases

Première étape avant le master : la licence. En 3 ans après le bac, cette formation apporte un socle de connaissances fondamentales. Certaines mentions conviennent bien au secteur culturel, comme « histoire de l’art » et « histoire de l’art et archéologie », qui proposent une approche de l’art dans sa diversité et des repères historiques. Autres mentions possibles : arts plastiques, arts du spectacle, études cinématographiques et audiovisuelles, médiation culturelle, etc.

Master pro ou recherche : choisir sa spécialité

Après la licence, le master dispense, en 2 ans, une spécialisation dans l’un des nombreux champs de la culture : conservation du patrimoine, management culturel, administration du spectacle, production… La formation s’organise souvent en deux temps : après un M1 assez généraliste, le M2 met l’accent sur le projet professionnel. Au programme : des enseignements de spécialité, des conférences animées par des professionnels et 3 à 6 mois de stage en entreprise.

Des masters culture très sélectifs

Très prisées, ces formations pratiquent une forte sélection en M2, voire dès l’entrée du M1 : de 10-20 % à 60 % d’admis. Le dossier compte, mais l’entretien de motivation permet souvent de confirmer l’adéquation entre le projet professionnel et les objectifs de la formation. Stages, bénévolat dans un festival, une association culturelle, jobs : une forte implication dans le secteur culturel fait souvent la différence.

Secteur culturel : des masters à foison

On dénombre plus de 200 masters culture. Zoom sur les principales spécialités.

Gestion du patrimoine culturel, conservation des musées

De nombreux masters concernent la gestion et la conservation du patrimoine, le patrimoine et les musées, le développement culturel et la valorisation des patrimoines… Pour entrer dans ces formations, une licence en histoire de l’art est souvent appréciée.

Management culturel, activités culturelles

Plus de 80 masters préparent à l’administration et à la gestion des entreprises culturelles au sens large. Un grand nombre forme à la conception et à la direction de projet, que ce soit dans les entreprises culturelles privées, les services culturels des collectivités, les institutions culturelles publiques…

Ingénierie culturelle

L’ingénierie culturelle consiste à accompagner la mise en œuvre de projets culturels. Assez récente, cette spécialisation se développe, avec des clients aussi divers que les collectivités, les compagnies de théâtre.

Histoire de l’art, archéologie

Après une licence en histoire de l’art, de nombreux masters permettent d’affiner ses connaissances et de s’orienter vers une spécialité plus ou moins pointue, couvrant aussi bien l’archéologie que l’architecture.

Pour aller plus loin...

Les métiers de la culture et du patrimoine, collection Parcours

Parution : octobre 2012

par Onisep, 2012

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement