Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Marie-Josée Bergamasco, intermittente expérimentée

Marie-Josée Bergamasco, intermittente expérimentée

Par Centre Inffo

À 59 ans, Marie-Josée Bergamasco court le risque de perdre son statut d’intermittente du spectacle. Réforme ou pas, si un contrat ne vient pas renflouer ses droits, elle tombera alors dans la précarité des allocataires du RSA. Ce n’était jamais arrivé et, alors qu’elle subit pour la première fois de sa carrière un chômage qui dépasse les huit mois, elle envisage aujourd’hui une reconversion.

Du métier...

On peut parfois l’oublier mais le statut d’intermittent est moins un choix qu’un contrat de travail, qui s’impose dans certains secteurs d’activité. Pour Marie-Josée Bergasmaco, cela n’a pas toujours été d’actualité. Se rêvant un temps interprète ou éducateur de prison, c’est finalement au Québec qu’elle débute sa vie professionnelle, embauchée comme secrétaire médicale. La vraie passion viendra de la rencontre d’un ébéniste qui l’initie à la restauration de meubles. La matière, le travail manuel, le plaisir de la réalisation, tout lui plaît, c’est décidé, elle en fera son métier. Retour en France et projet professionnel validé par l’Agence nationale pour l’emploi, elle intègre sans souci une formation de menuisier d’agencement dans un Gréta parisien. Décrocher un emploi se révélera plus difficile, même avec le CAP en poche. Après une centaine de candidatures et autant de réponses négatives, elle dit finir par comprendre quand un employeur la contacte en croyant appeler un homme : « Mais..., vous êtes une femme !, je ne peux pas mettre une femme dans un atelier d’hommes !!! » Le salut viendra finalement d’un polytechnicien, lui-même reconverti dans la menuiserie à 50 ans et qui ne voit rien à redire à s’enrichir d’une présence féminine. Expérience plaisante, mais un peu trop solitaire au goût de Marie-Josée Bergamasco, qui ne cache pas qu’être seule à l’ouvrage pour manipuler des escaliers et des placards peut finir par peser...

... au statut

JPEG - 22.8 ko
Marie-Josée Bergamasco (DR)

Nous sommes en 1987 et le statut d’intermittent arrive avec une nouvelle proposition, cette fois-ci dans la construction de décors de théâtre. Le travail en équipe et la variété des missions l’enchantent, jusqu’à ce que, treize ans plus tard, la taille toujours plus importante de la structure finisse par freiner son enthousiasme. Resurgit alors une autre de ses passions : les plantes. Convaincre un financeur s’avère cette fois-ci plus difficile car, dit-elle, elle avait « déjà un métier ». L’Afdas lui ayant néanmoins accordé un congé individuel de formation à sa deuxième demande, elle rejoint l’Afpa pour passer un brevet professionnel en floriculture. Objectif : s’installer à son compte dans une propriété qu’elle a acquise dans le Sud de la France. Comme lors de son passage au Gréta, elle apprécie l’équipe pédagogique mais se souvient encore du tout récent passage aux 35 heures qui aurait quelque peu désorganisé sa formation... Plus grave, la greffe ne prend pas et le projet de reconversion bientôt abandonné. Retour dans le décor, mais, signe des temps, cette fois-ci dans la publicité et le cinéma. Embauchée au gré des productions par un chef constructeur, la voici repartie pour treize ans d’intermittence. Secteur frappé de plein fouet par la crise, Marie-Josée Bergamasco en subit aujourd’hui les conséquences. Sans emploi depuis bientôt un an et devant des annulations de projets qui se succèdent, elle envisage une seconde reconversion. Problème : sa conseillère Afdas a beau l’avoir « re-boostée », elle lui a aussi fait savoir qu’en raison de l’abandon de son premier projet, son congé formation lui serait sans doute refusé. « À 59 ans, je ne chercherais pas à faire autre chose s’il y avait encore du travail dans mon domaine », commente-t-elle. À défaut de se former à nouveau, une idée la traverse : « Et pourquoi ne pas devenir formatrice ? »

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2014

Parcours formation

1978 – DEUG d’allemand

2001 – Brevet professionnel de floriculture (Afpa)

2002 – CAP de menuiser d’agencement (Gréta)

2015 – Titre de monteur cinéma ?

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement