Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Les Observatoires prospectifs des métiers et des qualifications

Les Observatoires prospectifs des métiers et des qualifications

Par Centre Inffo

Centre Inffo propose un outil qui recense les observatoires prospectifs des métiers et des qualifications (OPMQ) créés par les partenaires sociaux. Vous y trouverez de nombreuses informations (nom de l’observatoire de branche, coordonnées complètes, Opca de rattachement, etc.).

1. Une construction progressive

Depuis l’accord national interprofessionnel du 5 décembre 2003, renforcé par l’ANI du 5 octobre 2009, les branches professionnelles sont invitées à mettre en place des observatoires prospectifs des métiers et des qualifications (OPMQ). Il s’agit, premièrement, de contribuer à une meilleure information et orientation des jeunes, des salariés et des demandeurs d’emploi ; deuxièmement, de déterminer les modalités de l’examen périodique de l’évolution quantitative et qualitative des secteurs d’activité, de l’emploi, des métiers et des qualifications par les CPNE [1]. D’abord développés en toute discrétion, les OPMQ ont fait l’objet d’un recensement par le Céreq en 2010, qui a comptabilisé quelque 126 observatoires conventionnels à partir de l’examen de 250 accords de branche.

2. Une montée en puissance prévisible

Centrés sur l’employabilité, les dispositifs créés par la loi du 5 mars 2014 n’ont fait que renforcer ce besoin de disposer de données fiables et pertinentes : pas de conseil en évolution professionnelle ni de compte personnel de formation sans un portrait précis et actualisé des métiers et des qualifications. Évoquant la constitution des listes éligibles au CPF lors de la Journée d’actualité Centre Inffo du 11 mars 2015, Catherine Beudon, responsable social emploi-formation à l’Union des industries chimiques (UIC), insistait sur l’importance des travaux de l’observatoire de branche pour le repérage des métiers prioritaires, des compétences requises et des certifications nécessaires. Maryline Gesbert, responsable du service Observatoire-Etudes de Centre Inffo souligne, elle, l’importance des travaux des OPMQ pour accompagner les entreprises dans la réalisation de leurs nouvelles obligations sociales, à commencer par l’entretien professionnel.

3. Une visibilité renforcée avec le Copanef

Les informations recueillies par les OPMQ ne sont utiles que si elles sont diffusées à bon escient : d’une part aux chefs d’entreprise, aux salariés, aux institutions représentatives du personnel, aux organismes compétents du secteur professionnel, aux Opca et aux Opacif ; d’autre part au Copanef, qui en assure la diffusion auprès des CPNE et des Coparef. Surtout, le Copanef est amené à favoriser la capitalisation des méthodes et des outils et une meilleure prise en compte de la dimension intersectorielle et interprofessionnelle ; il s’assurera aussi qu’un socle commun d’informations entre les différents observatoires puisse être défini et rendu accessible à un large public dans le cadre d’un observatoire national des métiers et des qualifications. Un annuaire des observatoires de branche est accessible sur www.droitdelaformation.fr.

(source : Fiches pratiques de la formation continue 2015 et Céreq)

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2015

À consulter :

[1Voir Inffo Formation 877, p. 17.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement