Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Le « mobility scoreboard » compare les performances des pays de l’UE pour la mobilité des apprenants

Le « mobility scoreboard » compare les performances des pays de l’UE pour la mobilité des apprenants

Par Euroguidance France

Le « mobility scoreboard » est un nouvel outil en ligne qui propose, en anglais, une comparaison détaillée des performances nationales, en termes d’environnement « adapté » pour faciliter la mobilité européenne des apprenants.

Une cartographie des environnements facilitant (ou non) la mobilité européenne des apprenants

Il a été dévoilé à l’occasion de la première semaine européenne des compétences professionnelles, organisée par la Commission européenne en décembre 2016.

Construit selon une logique de « benchmarking », il évalue les politiques menées et les avancées réalisées dans chacun des pays de l’Union européenne, concernant une dizaine de thématiques. Celles-ci cadrent avec la recommandation « Jeunesse en mouvement », émise en 2011 par le Conseil de l’Europe, et qui détaillait un ensemble de préconisations visant à « promouvoir la mobilité des jeunes à des fins d’éducation et de formation ».
Le Mobility scoreboard analyse ainsi « l’environnement » des mobilités à des fins d’éducation et de formation sous les angles suivant :
• l’information et le conseil fournis,
• les aspects administratifs et financiers, et la portabilité des aides et bourses,
• la reconnaissance des acquis de l’apprentissage à l’étranger,
• les partenariats et financements mobilisés,
• le soutien ciblant les publics défavorisés,
• la motivation et la préparation, la qualité des mobilités,
• l’implication des multiplieurs.

Un score agrège pour chaque dimension le niveau de performance estimé, à partir de l’analyse d’un ensemble de données sources.

Une version cartographique permet ainsi une visualisation rapide des situations nationales, qui apparaissent selon un code couleur du rouge au vert, du moins au plus performant.

Deux entrées : enseignement supérieur et formation professionnelle, et des usages multiples

Le Mobility scoreboard a été développé grâce aux travaux conduits par Eurydice pour l’enseignement supérieur, et par le Cedefop pour la formation professionnelle. Celui-ci s’est appuyé sur un ensemble de travaux menés sur plusieurs années, à partir des données fournies par le réseau Refernet dont le consortium français est animé par Centre Inffo.

Ce système de mesure des progrès accomplis s’adresse à plusieurs catégories d’utilisateurs :
• décideurs politiques nationaux et européens, pour leur permettre de mieux repérer les obstacles à la mobilité des apprenants,
• les « usagers » de la mobilité, comprenant tous les acteurs intéressés à cet enjeu (écoles et organismes de formation professionnelle, « organisateurs » de mobilité, services de conseils et orientation, …)
• les chercheurs, et in fine le grand public.

Trois sites à explorer pour trois niveaux d’analyse différents

Le site de prévisualisation, dévoilé en décembre 2016, propose un aperçu des principaux indicateurs sous forme de cartographie, à partir de deux entrées : éducation supérieure, et formation professionnelle initiale. https://eacea.ec.europa.eu/national-policies/en/mobility-scoreboard.

Il offre ainsi un accès synthétique au système de classement, mais pas au détail des analyses réalisées.

Pour bénéficier d’un accès complet à l’outil pour la formation professionnelle initiale (IVET en anglais), il faut se rendre sur le site du Cedefop dédié au projet.

L’utilisateur se voit alors proposer l’accès à cinq catégories d’outils de visualisation de données utilisables : cartes, indicateurs, tableaux de bords, aperçus et fiches pays.

L’ensemble des ressources proposées est à la mesure des ambitions du projet, et nécessitera une certaine opiniâtreté dans la navigation. Ainsi, la synthèse des recommandations portant sur la France devra-t-elle être recherchée en bas de page de la fiche pays dédiée (voir sur www.cedefop.europa.eu/fr/).

Pour plus d’information sur le projet et sa méthodologie :
http://www.cedefop.europa.eu/en/events-and-projects/projects/mobility-scoreboard.

Concernant l’éducation supérieure, un rapport de 112 pages intégrant le détail des analyses réalisées est mis à disposition par Eurydice.

Un projet à suivre …

Le Mobility report sera enrichi de nouveaux chapitres en 2017.
Il fait écho au développement d’outils axés sur la visualisation de données, tel que le propose par exemple dans un autre registre le « Skills panorama », également produit par le Cedefop, et consacré à l’évaluation prospective des besoins en compétences en Europe.

par Euroguidance France, 2016

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement