Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > « Le marché de l’économie sociale et solidaire recrute comme un marché classique » (Guillaume Chocteau, Ressource-solidaires.org)

« Le marché de l’économie sociale et solidaire recrute comme un marché classique » (Guillaume Chocteau, Ressource-solidaires.org)

Par Centre Inffo

La montée en puissance des services publics d’orientation n’exclut pas le besoin ponctuel de prestations spécialisées. Exemple avec le service de conseil et d’orientation dans l’économie sociale et solidaire (ESS) créé par l’association Ressources solidaires.

Lancée au mois de mai 2016, la prestation n’est en fait que l’officialisation d’un service qui s’est construit peu à peu au cours des dix dernières années : « plus nous étions connus, plus nous étions sollicités par mail, téléphone ou les réseaux sociaux, pour résoudre des questions liées à la formation et aux opportunités du secteur », nous explique Guillaume Chocteau, délégué général de Ressources solidaires. N’étant pas un service public capable d’accueillir en flux les sollicitations, l’association à donc décidé il y a six mois de développer un service de conseil, toujours gratuit mais désormais réservé aux adhérents et accessible sur rendez-vous. Il suffit pour cela de se connecter sur le site Ressources-solidaires.org et d’indiquer si l’échange souhaité porte sur une reconversion professionnelle, de nouvelles recherches de postes, les opportunités de l’ESS ou les formations possibles.

Un service complémentaire de conseil et d’oientation dans l’ESS

Basée à Nantes, l’association peut réaliser les entretiens en présentiel mais la majorité s’effectue par téléphone. D’une durée comprise entre une demi-heure et trois-quart d’heure, la trentaine d’entretiens déjà réalisés a majoritairement porté sur la question des opportunités d’emploi et des diplômes requis, commente Guillaume Chocteau. Environ un quart des appels émane de jeunes diplômés et d’étudiants en formation initiale, un tiers de personnes en reconversion et le reste de personnes en poste dans l’ESS qui s’interroge sur leur évolution professionnelle. En tant qu’adhérent, les personnes peuvent également bénéficier d’un suivi qui prend généralement la forme d’un regard critique sur leur dossier de candidature.

Complémentaire aux prestations type conseil en évolution professionnelle, le service proposé par Ressources solidaires entend apporter un éclairage expert sur un secteur qui fait beaucoup « fantasmer ». L’erreur la plus commune ? « Partir des valeurs en pensant que le marché de l’ESS recherche des candidats militants alors qu’il fonctionne comme un marché classique centré sur les compétences », analyse le délégué général. Et d’insister : « beaucoup se projettent chargés de mission ou chargés de projet dans le milieu associatif, je leur rappelle que 50 % du milieu, c’est le médico-social, donc essentiellement des éducateurs spécialisés, des infirmiers, des assistants sociaux et des fonctions support, donc attention... »

In fine, ne se prétendant « ni coach ni conseiller en insertion professionnelle », Guillaume Chocteau pense avant tout apporter un regard expert qui lui permet d’améliorer la « grille d’analyse » des postulants.

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2016

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement