Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Le Fongecif Île-de-France déploie une offre de proximité

Le Fongecif Île-de-France déploie une offre de proximité

Par Centre Inffo

La phase expérimentale aura duré près de dix ans, mais elle est maintenant terminée, avec l’annonce officielle par le Fongecif Île-de-France du déploiement de 24 points-relais au bénéfice des salariés franciliens.

Objectif ? “Relayer l’information sur les services et dispositifs gérés par le Fongecif Île-de-France au plus près des salariés et favoriser l’accompagnement de leurs projets de reconversion professionnelle”, nous indique François Marie, chargé de développement territorial qui s’est occupé de la mise en place du dispositif. “L’expérimentation s’est déroulée en deux phases, précise-t-il : d’abord, l’ouverture des premières structures entre 2004 et 2008, suivies d’une extension de la couverture à l’ensemble du territoire entre 2008 et 2012 lorsque le déploiement de points de proximité est réellement entré dans les axes stratégiques du Fongecif Île-de-France.”

Mutualiser services et ressources. Installées pour l’essentiel dans les Maisons de la formation et de l’emploi, les points-relais connaissent deux modes d’animation qui peuvent se combiner. Alors que le premier s’appuie sur des personnels des structures d’accueil formés pour relayer l’offre de services, le second, déployé à partir de 2010, recourt à des conseillers du Fongecif IdF qui se déplacent une journée ou deux par semaine pour assurer des permanences, explique le chargé de développement territorial. À la différence de l’Espace projet de la place Johann-Strauss (Paris Xe), qui demeure le lieu de retrait et de dépôt des dossiers, les points-relais n’ont pas vocation à délivrer ateliers et information collective mais sont centrés sur les “entretiens individuels”. Selon le communiqué du Fongecif IdF, le réseau de proximité a ainsi accueilli et informé en 2012 près de 5 000 salariés et réalisé plus de 2 500 entretiens personnalisés. Intervenant le 10 octobre dernier lors de la présentation des enjeux du réseau aux partenaires institutionnels, le vice-président du Fongecif IdF Vincent Pigache soulignait alors qu’il ne s’agissait “pas de créer à terme des structures propres, mais de mutualiser les services et ressources (…) avec les Maisons de l’emploi et d’autres partenaires”.

Se rapprocher des publics en manque d’accompagnement. Désormais opérationnel, le réseau des points-relais du Fongecif Île-de-France va s’habiller début 2013 d’un kit de communication aux couleurs du réseau (voir logo). Objectif, selon Laurent Nahon, directeur général : disposer d’une “identité [qui] marque la fin de la phase expérimentale et la volonté du Fongecif Île-de-France de donner aux points-relais une visibilité beaucoup plus forte”. Pour le vice-président du Conseil régional Emmanuel Maurel, il s’agit là d’un “enjeu important”, qui devrait permettre de “diversifier l’offre proposée aux salariés et d’œuvrer pour plus de proximité avec les publics qui sont encore éloignés des problématiques d’orientation tout au long de la vie et de sécurisation des parcours professionnels”.

Des stratégies régionalisées. À noter enfin que si la stratégie de déploiement de points de proximité est une démarche propre au Fongecif Île-de-France, “la plupart des autres Fongecif ont également une politique de présence territoriale, qui varie en fonction des régions et se nourrit de l’échange de pratiques”, explique François Marie. Parmi les autres modalités de mise en œuvre figurent notamment les partenariats avec les Conseils régionaux ainsi que l’appui sur des réseaux à distance. Les adresses des Points Relais du Fongecif et les plages d’ouverture sont indiquées sur le site du Fongecif Île-de-France.

Le réseau de proximité du Fongecif Île-de-France en 2012, c’est :

  • 24 sites répartis sur le territoire franciliens ;
  • 600 communes couvertes, soit 50 % de la population francilienne ;
  • 4 490 salariés informés en 2011 ;
  • 2 650 entretiens personnalisés ;
  • 70 % des salariés reçus ont un niveau inférieur au bac ;
  • 65 % d’entre eux sont ouvriers ou employés ;
  • 60 % sont salariés dans une PME ou une TPE.
    (source : Fongecif IdF)

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2012

À consulter

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement