Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Le Cléa, un sésame pour l’employabilité

Le Cléa, un sésame pour l’employabilité

Par Centre Inffo

Le socle de connaissances et de compétences professionnelles, rebaptisé Cléa en septembre dernier par le Copanef, est entré en application dès le lendemain de la publication de son décret de création, le 14 février 2015. Il reste pourtant l’un des outils créés par la loi du 5 mars 2014 le plus méconnu.

« Le Cléa est recensé de droit à l’inventaire et éligible à l’ensemble des dispositifs de financement de la formation professionnelle, dont le CPF, la période de professionnalisation, mais aussi le plan de formation, les financements des Conseils régionaux… Côté mise en œuvre, après l’habilitation par le Copanef de six réseaux d’organismes évaluateurs et formateurs, les Coparef et les branches professionnelles poursuivent actuellement l’habilitation de prestataires régionaux et sectoriels », précise Maryline Gesbert, la responsable du service Observatoire-Etudes de Centre Inffo.

« Le socle de connaissances et de compétences est constitué de l’ensemble des connaissances et des compétences qu’il est utile pour un individu de maîtriser afin de favoriser son accès à la formation professionnelle et son insertion professionnelle. Ce socle doit être apprécié dans un contexte professionnel », précise le décret du 13 février 2015. De fait, il vise à garantir l’employabilité, tous secteurs d’activité confondus, des adultes grâce à un référentiel. Ce dernier s’adresse en premier lieu aux salariés et chômeurs faiblement qualifiés, et cette certification professionnelle s’articule autour de sept principaux domaines (voir encadré), eux mêmes subdivisés en vingt-huit sous-domaines et 108 critères d’évaluation.

Ces sept domaines sont modulables pour permettre de construire des parcours de formation individualisé, et la certification s’organise autour d’une phase d’évaluation des acquis du candidat. Elle débouche soit sur la certification directement ou sur la proposition d’un parcours de formation. La certification est délivrée par un jury de représentants des organisations de salariés et patronales. Néanmoins, pour éviter les décrochages, il est possible d’obtenir une validation partielle. Dans tous les cas de figure, la personne qui prend en charge la phase d’évaluation et prescrit les actions de formation ne pourra être celle qui les dispense.

Les sept domaines couverts par le Cléa sont : « la communication en français », « l’utilisation des règles de base du calcul et du raisonnement mathématique », « l’utilisation des techniques usuelles de l’information et de la communication numériques », « l’aptitude à travailler dans le cadre des règles définies d’un travail en équipe », « l’aptitude à travailler en autonomie et à réaliser un objectif individuel », « la capacité d’apprendre à apprendre tout au long de la vie » et « la maîtrise des gestes et postures, le respect des règles d’hygiène, de sécurité et environnementales élémentaires ».

par Cédric Morin, Centre Inffo, 2015

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement