Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > La chimie, une branche qui recrute et qualifie

La chimie, une branche qui recrute et qualifie

Par Centre Inffo

Avec 3 200 entreprises dont 94 % de PME, 156 000 salariés et des secteurs d’activité aussi divers que l’agroalimentaire, la parfumerie ou encore l’industrie du vivant, les besoins en compétences sont tout aussi variés que précis.

La chimie est présente dans plusieurs secteurs :

On distingue huit grandes familles professionnelles dans la branche (le laboratoire, la recherche, la recherche et développement…) parmi lesquelles la fabrication et le conditionnement représentent un tiers des effectifs. Chaque année,10 000 salariés sont recrutés, les deux tiers travaillent dans d’autres secteurs (médicament, pétrole…).

Des besoins en qualification importants

En vingt ans, le taux de cadres et ingénieurs a doublé. Selon une étude de l’Apec qui porte sur les offres d’emploi entre 2010 et 2014, les profils de cadres les plus recherchés sont responsable qualité, hygiène, sécurité, environnement, ou cadre managérial. Les besoins sont aussi importants pour les chefs de projet industrie bio-raffinerie, ingénieur méthanisation, acheteur en matière végétale…
Les formations débutent au niveau CAP, avec des baccalauréats professionnels spécialisés comme dans l’industrie des procédés, mais aussi des BTS, DUT et licences professionnelles propres au secteur. Il existe également plusieurs masters et diplômes d’ingénieur dédiés, comme responsable de laboratoire ou chercheur en chimie, et, seuls les docteurs connaissent des difficultés de recrutement.

Une branche impliquée dans la formation

Les diplômes de formation initiale correspondent aux besoins du secteur, mais ces derniers évoluent. « Nous avons beaucoup travaillé à la rénovation des diplômes pour les adapter à l’automatisation, mais aussi aux évolutions réglementaires. Les entreprises ont besoin par exemple qu’un professionnel sache remplacer dans une recette un produit récemment proscrit », explique Catherine Beudon, la responsable social, emploi et formation de l’Union des industries chimiques l’IUC.
Dans ce cadre, l’IUC a favorisé la création de deux nouveaux BTS, accessibles par la formation professionnelle continue. « Nous lançons à partir de septembre 2016 deux BTS : le premier est dédié au pilotage des procédés qui sont en pleine évolution. Le second est consacré aux métiers de la chimie et intègre les nouvelles compétences indispensables. C’est très difficile d’obtenir l’ouverture de nouveaux BTS et l’accord de la branche permet d’abonder au-delà de 1 500 heures le CPF pour ces formations », explique Catherine Beudon.

par Cédric Morin, Centre Inffo, 2016

(source : portail Orientation pour tous)

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement