Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > La bibliothèque universitaire : un service accessible à tous

La bibliothèque universitaire : un service accessible à tous

Par Onisep
JPEG - 10.6 ko
© Dinoajan - Fotolia.com

Pour suivre un cursus universitaire, il est indispensable de bénéficier des services de la bibliothèque, quel que soit son handicap. Anne-Claire Volongo, directrice adjointe de la bibliothèque de l’université de Nanterre, présente le dispositif mis en place afin de mieux répondre aux besoins des étudiants handicapés.

À la bibliothèque, tout est mis en œuvre pour faciliter son accès. Salle adaptée, formations, conditions particulières de prêt... 6 plateaux de lecture (droit, économie, sciences sociales, sciences humaines, lettres et langues) et une quinzaine de bibliothèques d’UFR réparties dans les départements d’enseignement reçoivent les étudiants valides ou handicapés. Les salles ne sont cependant pas toutes accessibles aux personnes à mobilité réduite. Dans ce cas, le personnel ou les personnes accompagnant les étudiants vont chercher les ouvrages.

Une salle informatique adaptée (SIA)

ʺSituée à l’intérieur de la bibliothèque, une salle est réservée à certains travaux (recherche documentaire, impression des cours…). Elle est destinée aux étudiants préalablement inscrits à la bibliothèque et comprend des appareils adaptés à différents types de handicap. Ils sont placés là, soit parce qu’ils sont précieux, soit parce qu’ils sont trop bruyants. La responsable de cette salle est une personne du service handicap de l’université dédiée à l’accueil des étudiants à la bibliothèque. Elle s’est formée à nos outils documentaires pour pouvoir les accompagner et fait partie de notre équipe. La salle informatique adaptée comprend :

  • Des téléagrandisseurs pour des personnes malvoyantes.
  • Une imprimante braille pour les étudiants aveugles. Ce genre d’appareil assez bruyant ne pourrait pas fonctionner dans un espace public de lecture où l’on demande le maximum de silence.
  • Un ʺeye-palʺ. Il s’agit d’un appareil qui permet de grossir les caractères d’un livre papier.
  • Du matériel de reliure, des logiciels de synthèse vocale ou convertisseurs de fichiers pdf en fichier word, scanner… afin de limiter les déplacements au maximum. ʺ

Une formation pour les nouveaux arrivants

ʺTous ces appareils sont difficilement exploitables sans la médiation d’un personnel spécialisé. C’est pourquoi, nous avons mis en place cette année une formation à la méthodologie documentaire destinée aux étudiants L1 (première année) qui nous ont été signalés par le service handicap : initiation à la recherche sur le catalogue, à la navigation sur notre portail documentaire et à la connaissance de nos ressources qui sont de plus en plus sous forme électronique.ʺ

Le prêt aux étudiants empêchés (PEE) : un service national

ʺCe service de prêt s’adresse aux étudiants qui, pour raison de santé, ne peuvent pas venir emprunter ou rendre un livre à la bibliothèque, quelle que soit leur université d’origine. Il s’agit de personnes qui nous ont été signalées par la médecine préventive et par le service handicap. Les étudiants peuvent se faire envoyer gratuitement les ouvrages à domicile. Ils peuvent les conserver 28 jours au lieu de 14 pour les étudiants valides. Nous leur envoyons les livres gratuitement mais ils doivent ensuite nous retourner les ouvrages à leurs frais. Pour ceux qui peuvent se déplacer, des automates de prêts, adaptés aux personnes en fauteuil, permettent d’emprunter des ouvrages de façon autonome.ʺ Découvrez le PPE.

Former et sensibiliser

ʺMalgré la présence d’une personne spécialisée, il est fréquent que des personnels de la bibliothèque nous demandent des formations. L’année dernière, par exemple, une collègue a suivi une formation en langue des signes pour pouvoir communiquer avec les étudiants malentendants. Une fois par an, lors des journées Handivalides, la salle adaptée de la bibliothèque est ouverte de façon beaucoup plus visible. Les personnes valides (étudiants, personnels) peuvent ainsi voir les outils que les étudiants handicapés utilisent.ʺ

par Onisep, 2014

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement