Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > L’enseignement agricole : panorama de la filière

L’enseignement agricole : panorama de la filière

Par Onisep

Des établissements à taille humaine, un accompagnement individualisé des élèves et une très bonne insertion professionnelle. L’enseignement agricole offre des formations à tous les niveaux, du CAP au doctorat et forme chaque année 190 000 élèves et étudiants.

JPEG - 10.7 ko
© Jérôme Pallé / Onisep
L’enseignement agricole représente,
par le nombre d’élèves,
d’apprentis, d’étudiants et de stagiaires
en formation continue, la deuxième
communauté éducative en France.

Filière agricole : tous les niveaux de diplômes

L’enseignement agricole, deuxième dispositif éducatif en France, ne relève pas de l’Éducation nationale mais du ministère l’Agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt (MAAF).

Du CAP au doctorat, en passant par le bac pro. Les diplômes du ministère de l’Agriculture ont la même valeur, et souvent les mêmes appellations, que les diplômes de l’Éducation nationale.

Le bac STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) est le seul bac technologique du domaine agricole. L’enseignement général y est plus important que dans les bacs pros et plus concret que dans le bac S.

Post-bac, l’admission en BTSA se fait sur dossier via le site de la procédure APB. Tous les dossiers des candidats en BTSA sont soigneusement examinés : notes de première et de terminale, lettre de motivation, appréciations.

Plus de la moitié des titulaires de BTSA poursuivent leurs études en licence pro (il en existe près de 90 dans le secteur) ou en certificat de spécialisation. Ces diplômes permettent d’approfondir ses connaissances dans plusieurs domaines tout en offrant la possibilité d’exercer rapidement un métier dans la filière de son choix. Là encore, la sélection à l’entrée est de mise.

3 types d’établissements agricoles

L’enseignement agricole est composé de 3 types de structures :

Les EPL (établissement public local). Structurées comme un campus autour d’une exploitation agricole, ces établissements regroupent un lycée d’enseignement général et technologique agricoles ou lycée professionnel agricole, d’un CFA et d’un CFPPA. L’enseignement public forme un quart des élèves et étudiants.

Les lycées du CNEAP (réseau d’établissements privés). Ils offrent des formations de la classe de 4ème à l’école d’ingénieur, en formation générale, professionnelle et technologique en externat, demi-pension et internat. Chaque année, un quart des élèves de l’enseignement agricole étudie dans le privé et 5% sont formés dans les établissements de l’UNREP.

Les Maisons familiales et rurales. Elles accueillent des élèves en alternance dès la classe de 4e. D’origine associative, les MFR ont une pédagogie particulière basée sur la pratique avec une approche disciplinaire. Les cours magistraux y sont proscrits et l’internat est obligatoire. Près de 30% des élèves sont formés dans les MRF.

Ces établissements sont à taille humaine : 207 élèves en moyenne et jamais plus de 500.

Des enseignements spécifiques à la filière agricole

Parmi les spécialités proposées dans les établissements agricoles on trouve bien sûr l’agriculture et l’élevage mais aussi l’aménagement paysager, les productions horticoles l’agroalimentaire, l’agroéquipement, l‘environnement, les services… Les mentions des diplômes couvrent l’ensemble du secteur : conduite et gestion.

En BTSA comme en bac pros agricoles, les matières générales (français, maths, histoire –géographie, sciences physiques et chimiques, informatiques, langues vivantes, sport…) représentent un tiers de l’emploi du temps.

Enseignement spécifique à l’enseignement agricole, l’éducation socioculturelle (artistique et culturelle) est basée sur des actions de formation et d’animation culturelle en lien avec le territoire.

Le volet économique est très important : le salarié ou le responsable d’entreprise doit savoir évaluer la production et la rentabilité d’une exploitation céréalière, laitière ou bovine, connaître le marché et les contraintes d’une entreprise de fruits et légumes ou encore être initié aux techniques de vente et de négociation.

Autre ingrédient du système d’enseignement agricole : la coopération internationale. Au programme selon le cursus, des échanges de groupes de jeunes, des voyages d’étude lié à un domaine professionnel (agroéquipement par exemple), des séjours linguistiques…

Une scolarité calée sur le rythme des exploitations agricoles

Ces différentes structures proposent des enseignements par voie scolaire, en apprentissage ou en formation continue. Bien souvent, la pédagogie repose sur l’alternance entre cours, enseignements professionnels et stages (18 à 22 semaines en bac pro et 12 à 16 semaines en BTSA). Les apprentis passent quant à eux la moitié du temps chez l’employeur.

La plupart de ces établissements est pourvue d’exploitations agricoles qui servent de supports pédagogiques et permettent l’expérimentation grandeur nature, les élèves y font des visites, des stages, cultivent les parcelles et s’occupent des animaux. Placés une bonne partie du temps en conditions réelles d’exercices, les élèves réalisent leurs travaux pratiques (TP) dans l’exploitation rattachée à l’établissement de formation.

Pour coller davantage aux horaires particuliers d’une exploitation, l’internat est beaucoup plus présent dans l’enseignement agricole que dans les établissements de l’Éducation nationale. De la classe de 4e au BTSA, 56 % des élèves sont internes.

L’enseignement agricole, c’est :

  • près de 190 000 élèves et étudiants formés par an ;
  • plus de 33 000 apprentis formés par an ;
  • Plus de 800 établissements techniques et supérieurs répartis sur tout le territoire ;
  • 90% d’insertion professionnelle pour les diplômés de cette filière.

Pour aller plus loin...

Les métiers de l’agriculture, collection Parcours

Parution : juin 2009

Les métiers auprès des animaux, collection Parcours

Parution : avril 2011

Les métiers de l’environnement, collection Parcours

Parution : janvier 2011

par Onisep, 2013

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement