Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Guide pro - L’entretien professionnel

Guide pro - L’entretien professionnel

Par Centre Inffo

L’entretien professionnel constitue l’une des nouveautés majeures introduites par la loi du 5 mars 2014. Tous les deux ans, l’employeur se voit confier la tâche d’organiser un entretien professionnel avec ses salariés consacré aux perspectives d’évolution professionnelle de ces derniers, en termes de compétences et de qualification.

Loin d’une évaluation du travail, il remplace les entretiens existants consacrés à l’élaboration du projet professionnel et au bilan d’étape. Fidèle à l’esprit de la réforme visant à renforcer l’autonomie du salarié, cet entretien permet de lui donner les clés d’appropriation de son parcours professionnel et de formation. « Il apparaît comme un outil, au même titre que le bilan de compétences ou de validation des acquis de l’expérience, qui tend à matérialiser la notion de sécurisation des parcours professionnels », explique Pierre-François Tallet, chargé d’études juridiques à Centre Inffo.

Tous les salariés sont concernés par cette mesure. Ils devront d’ailleurs être informés de ce droit dès leur embauche. De plus, l’entretien est obligatoire pour les personnes de retour d’une longue absence (congé maternité, arrêt maladie de plus de six mois, congé sabbatique, etc.). « L’entretien professionnel amènera à une responsabilité accrue de l’employeur qui doit respecter ses obligations ayant trait soit à l’adaptation au poste de travail du salarié et à son employabilité ainsi qu’à celle du salarié qui pourra exprimer plus finement ses besoins de formation dans la perspective d’un entretien, d’un perfectionnement de ses connaissances ou dans le souhait d’évoluer professionnellement. »

La formalisation de l’entretien est prévue par la loi qui invite les employeurs à rédiger un document dont la copie est remise au salarié à l’issue du rendez-vous. « Cela peut aussi permettre de resserrer les écarts de formation entre les salariés mais plus encore entre les statuts d’emploi. »

État des lieux tous les six ans : ce que dit la loi
L’article L. 6315-1 du Code du travail prévoit la tenue tous les six ans d’« un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié ». L’occasion de vérifier si le salarié a bénéficié au cours de ces six dernières années : d’une action de formation, d’un élément de certification par la formation ou la VAE et d’une progression salariale ou professionnelle. "Dans les entreprises d’au moins 50 salariés, lorsque, au cours de ces six années, le salarié n’a pas bénéficié des entretiens prévus et d’au moins deux des trois mesures mentionnées aux 1° à 3° du présent II, son compte personnel est abondé dans les conditions définies à l’article L. 6323-13."

par Célia Coste, Centre Inffo, 2015

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement