Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Géraldine Mosna-Savoye, collaboratrice spécialisée à France Culture

Géraldine Mosna-Savoye, collaboratrice spécialisée à France Culture

Par Centre Inffo

Des études de philo à l’emploi, le parcours n’est pas toujours simple. Mais quand la passion est là, des opportunités peuvent parfois surgir. Exemple avec une aventure commencée prudemment dans la communication institutionnelle, qui se poursuit aujourd’hui sur les ondes.

“Le plaisir de faire de la philosophie.”

Un récent épisode des Indégivrables, courte BD publiée quotidiennement par le journal Le Monde, mettait en scène un pingouin recruteur face à un pingouin philosophe  : “Notre entreprise doit produire du sens. Nous avons assez d’ingénieurs, il nous faut des philosophes”, assurait le premier. “La question est  : «  Votre activité a-t-elle un sens  ?  »”, répondait le second. Silence du recruteur à la quatrième case, qui finissait par reprendre  : “Bien. On vous écrira.”

De fait, si les philosophes sont régulièrement présentés comme des candidats atypiques suscitant l’intérêt des entreprises, le strip de Xavier Gorce rappelle que leur insertion professionnelle reste difficile en dehors de l’enseignement. Difficile, mais pas impossible, ainsi qu’en témoigne l’exemple de Géraldine Mosna-Savoye, 27 ans, qui s’épanouit à “faire de la philosophie” pour le compte des Nouveaux chemins de la connaissance, émission radiophonique lancée par Raphaël Enthoven et diffusée sur France Culture.

Son métier  ?

JPEG - 73.7 ko
Géraldine Mosna-Savoye (DR)

“Collaboratrice spécialisée”, un intitulé spécifique à Radio France qui désigne les personnes chargées d’aider les producteurs à préparer le contenu de leur émission  : “Par exemple, pour préparer l’émission sur Kant, je vais faire une fiche de dix à quinze pages pour la productrice, de façon à ce qu’elle ait tout en main lorsqu’elle arrive sur le plateau en direct.”

De niche s’il en est, le job de collaboratrice spécialisée n’est, bien évidemment, pas de ceux qu’on atteint par une voie toute tracée. Titulaire d’un master II en philosophie politique obtenu en 2008, Géraldine Mosna-Savoye s’est d’abord interrogée sur la suite à donner compte tenu de la difficulté de l’agrégation. Elle choisit alors d’“assurer [ses] arrières” en intégrant un master professionnel de communication politique des entreprises à Bordeaux. Déçue, elle le valide toutefois et, surtout, intègre à la suite de son stage la chaîne parlementaire Public Sénat en tant qu’attachée de presse. Jugeant
l’expérience “enrichissante” quand elle évoque les ors du Luxembourg, elle se sent cependant vite à l’étroit dans sa mission, “pas très stimulante intellectuellement”. Souhaitant alors renouer avec sa thèse sur la philosophie politique chez Alexis de Tocqueville, elle refuse un CDI à Public Sénat pour un stage à France Culture.

Un job de rêve ?

Rapidement titularisée “collaboratrice spécialisée” des Nouveaux chemins de la connaissance, elle a cette fois-ci trouvé ce qui s’apparente pour elle au job idéal  : “C’est une occasion géniale de faire de la philosophie autrement qu’en enseignant”, jubile-t-elle. Ce qui lui plaît  ? “C’est une super équipe, tout le monde est heureux de participer et cela me permet de faire un travail universitaire tout en étant rémunérée. Nous parlons de sujets qui sont très peu abordés en général, je lis de nombreux livres et je rencontre des invités passionnants.”

Des conditions de travail souples

Autre avantage du poste, selon elle, les conditions de travail liées au rythme de l’émission. Diffusée le matin en direct du lundi au mercredi, l’émission du jeudi est enregistrée le mercredi après-midi, ce qui lui permet de n’être physiquement présente à Radio France que les trois premiers jours de la semaine. Elle arrive alors vers 8 heures pour préparer le conducteur de l’émission avec la productrice et le réalisateur. “C’est le moment où nous listons les documents sonores qui seront diffusés”, explique-t-elle. Après le direct auquel elle assiste, le travail reprend pour à la fois préparer l’émission du lendemain et les contenus de la semaine suivante. Restent le jeudi et le vendredi, où elle finalise les fiches qu’elle remet chaque fin de semaine à la productrice. Une preuve que Géraldine Mosna-Savoye a définitivement retrouvé le goût de la philosophie  ? Malgré un emploi à temps plein, elle n’en poursuit pas moins sa thèse et s’enthousiasme pour un projet d’écriture sur Tocqueville à destination des enfants. Les p’tits veinards…

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2012

Géraldine Mosna-Savoye en quelques dates...

  • 2003 - Bac L
  • 2008 - Master II Philosophie politique
  • 2009 - Master professionnel Communication politique des entreprises

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement