Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Formation : quels labels internationaux ?

Formation : quels labels internationaux ?

Par Onisep

Décrocher la fameuse "triple couronne" ? Le rêve de toutes les grandes écoles de commerce. AACSB, AMBA et EQUIS…, retour sur les 3 principales accréditations internationales délivrées à quelques établissements français.

JPEG - 10.9 ko
©Fotolia

Que sont les accréditations internationales ? Ce sont des marques d’excellence accordées par des organismes internationaux indépendants. Elles n’ont aucune valeur officielle, mais apportent, en France comme à l’international, une visibilité à l’établissement et une reconnaissance de la qualité des formations.

Les écoles qui y prétendent doivent se soumettre à des normes très exigeantes. Chacune de ces accréditations utilise sa propre grille d’évaluation ainsi que ses propres critères.

La fameuse « triple couronne », AACSB, AMBA et EQUIS est le rêve de toute école. HEC en 2002 fut la première à l’obtenir en France, gage de qualité et d’excellence.

En 2013, on compte 57 institutions triplement accréditées dans le monde dont 12 françaises.

Assez long, le processus d’accréditation se compose de plusieurs étapes : adhésion par l’école à l’organisme accréditeur, demande d’éligibilité, analyse par l’école de son alignement avec les standards et écritures du rapport d’auto-évaluation, audit par une équipe de pairs, décision de l’organisme accréditeur, maintenance de l’accréditation, ré-accréditation. Plusieurs années peuvent ainsi s’écouler entre la phase d’éligibilité et l’obtention de l’accréditation.

Limitée dans le temps, l’accréditation est accordée pour une durée bien précise. A l’issue de cette période, les écoles doivent prouver qu’elles répondent toujours aux standards de qualité. Et il arrive parfois que certaines écoles perdent leur accréditation.

Onéreux aussi, le processus représente un coût très important pour les écoles. Pour Equis, par exemple, il faut compter plus de 39 000 € pour une accréditation de 5 ans, plus de 33 000 € pour une accréditation de 3 ans et plus 24 400 € en cas de refus.

Accréditation AACSB

Le label américain AACSB concerne des établissements supérieurs d’enseignement au management et à la gestion des entreprises. La première école de commerce non-américaine à l’avoir obtenue fut l’ESSEC en 1979. Aujourd’hui, parmi les 650 établissements accrédités dans 50 pays, 80 % sont américains. Aux Etats-Unis, cette accréditation est un label que toute bonne école doit avoir. On y trouve des établissements réputés mondialement mais aussi d’autres relativement moins sélectifs. Alors qu’à l’étranger (hors Etats-Unis), les institutions labellisées proposent les meilleures formations en management.

Qui la délivre ? L’Association américaine AACSB, fondée en 1916. Réservée, à l’origine aux business schools américaines, elle s’est ouverte au reste du monde que depuis une trentaine d’années. Cette accréditation est valable pour 5 années.

Quelles écoles en France ? 18 écoles de commerce et de gestion en France : Audencia Nantes, BEM, EDHEC, EM Lyon, ESC Rennes, ESCEM Tours-Poitiers, ESCP Europe, ESSEC, Euromed Management, Grenoble Ecole de management, ESC Clermont, Sup de Co Montpellier, HEC, Reims Management School, Rouen Business School, Telecom School of Management, ESC Toulouse et l’INSEAD (formation continue exclusivement).

À retenir. Attention, il y a une grande différence entre le fait d’être accrédité par l’AACSB à la suite d’un audit très exigeant et d’être membre de l’AACSB en payant une cotisation annuelle. Certaines écoles, de qualité très moyenne, entretiennent l’ambigüité de ces deux notions et affichent le logo AACSB sur leur plaquette et leur site Internet pour attirer les étudiants alors qu’elles sont seulement membre de l’association, ce qui n’est pas un gage de qualité.

En savoir plus sur les critères d’évaluation

Les écoles éligibles doivent prouver qu’elles répondent aux 21 standards de qualité de l’AACSB. Les principaux critères sont le processus de recrutement des étudiants, le niveau académique des professeurs (60 % d’entre eux doivent être des enseignants-chercheurs), les ratios de professeurs par élèves, la publication de travaux de recherche, le mode d’évaluations des étudiants et la pertinence des méthodes pédagogiques utilisées, la capacité dynamique d’adaptation des programmes aux besoins des marchés.

Accréditation AMBA

L’accréditation britannique de l’ AMBA (Association of MBAs) porte sur un programme. En accordant son label, l’association distingue les meilleurs MBA (Master of Business Administration) du monde proposés dans les écoles de commerce ou les universités. A partir de 2005, cette accréditation s’est étendue à 2 autres diplômes propres au système anglo-saxon. Parmi les milliers de programmes de par le monde, seulement 201 programmes dans 70 pays (janvier 2013) sont concernés. Ils bénéficient ainsi d’une crédibilité internationale. En outre, les étudiants d’un de ces programmes ont accès au réseau des diplômés AMBA ainsi qu’à des offres d’emplois privilégiées.

Qui la délivre ? L’Association of MBAs basée au Royaume-Uni a été fondée en 1967. Elle délivre son accréditation pour 3 ou 5 ans, selon les programmes.

Quelles écoles en France ? 19 établissements principalement des écoles de commerce et de gestion : Audencia Nantes, BEM, CNAM, EDHEC, EM Lyon, EIPM, ENPC, ESCP Europe, Euromed Management, Sup de Co Montpellier, Grenoble école de management, HEC, IAE Aix-en-Provence, ICN, INSEAD (formation continue exclusivement), Reims Management School, Rouen Business School, Telecom School of Management, ESC Toulouse.

À retenir. L’organisme accrédite un programme et non un établissement, contrairement à l’AACSB ou EQUIS. Par extension, une école française qui décroche le label AMBA bénéficie d’une renommée supplémentaire.

En savoir plus sur les critères d’évaluation

Ils reposent sur la stratégie et l’identité de l’établissement, la qualité du corps enseignant, la recherche, la qualité du recrutement des élèves, la variété des matières enseignées, la qualité de la méthode pédagogique et d’évaluation et la concordance entre la formation et les besoins des entreprises.

Accréditation EQUIS

L’accréditation européenne EQUIS (European Quality Improvement System) concerne les établissements supérieurs d’enseignement au management et à la gestion des entreprises. En 2013, 138 établissements, à travers 39 pays, avaient décroché ce label.

Qui les délivre ? Crée en 1998, le label EQUIS est délivré, pour 3 ou 5 ans, par l’EFMD (European Foundation for Management Development), organisation européenne siégeant à Bruxelles, comparable à l’AACSB américain. Celle-ci délivre également, depuis 2005, l’accréditation EPAS, encore peu étendue, qui labellise un programme et non un établissement.

Quelles écoles en France ? 18 établissements principalement des écoles de commerce et de gestion : Audencia Nantes, BEM, EDHEC, EM Lyon, ESCP Europe, ESSEC, Euromed Management, Grenoble école de management, HEC, IAE d’Aix-en-Provence (Aix-Marseille université) , ICN, IESEG, INSEAD (formation continue), Reims Management School, Rouen Business School, Skema, Université Paris-Dauphine.

À retenir. Tout comme pour le label AACSB, il y a une grande différence entre le fait d’être accrédité par l’EFMD (138 établissements) à la suite d’un audit très exigeant et être membre de l’EFMD (800 établissements) en payant une cotisation annuelle. Certaines écoles de qualité très moyenne entretiennent l’ambigüité de ces deux notions et affichent le logo EFMD sur leur plaquette et leur site Internet pour attirer les étudiants alors qu’elles sont seulement membre de la fondation, ce qui n’est pas un gage de qualité.

En savoir plus sur les critères d’évaluation

L’établissement est évalué dans son ensemble. L’accréditation repose sur des standards internationaux très exigeant notamment en matière d’internationalisation et de relation avec le mode des entreprises. Les critères d’évaluation sont les suivants : mission, gouvernance, stratégie et ressources ; programmes de formations initiales et continues, qualité de l’équipe pédagogique, service aux étudiants, développement personnel des étudiants ; relations avec les entreprises ; qualité de la recherche ; contribution de l’école à son environnement et à l’intérêt général ; degré d’internationalisation de l’établissement, de ses étudiants, des professeurs et des partenariats.

par Onisep, 2013

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement