Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Faire reconnaître un diplôme étranger en France

Faire reconnaître un diplôme étranger en France

Par Onisep

Partir étudier dans un autre pays européen : un rêve que les jeunes sont de plus en plus nombreux à réaliser. Mais, comment valoriser son cursus, de retour en France ?

JPEG - 12.2 ko
© Robert Churchill - iStockphoto

Vous avez suivi une période de formation dans un autre État européen. De retour en France, vous souhaitez reprendre vos études ou trouver un emploi. Comment valoriser votre cursus ? Il n’existe pas d’équivalence juridique entre les diplômes obtenus à l’étranger et les diplômes français. Vous devrez faire reconnaître votre diplôme ou votre période d’études à l’étranger au cas par cas (inscription dans un établissement de formation, concours, recherche d’emploi). Pour vous aider dans ces démarches, une attestation de niveau de diplôme peut être établie par le centre Enic-Naric France, organisme d’information sur les questions de reconnaissance des diplômes.

Poursuivre ses études

Le plus souvent, la formation suivie à l’étranger s’inscrit dans un partenariat entre écoles ou universités : la reconnaissance de la période d’études est alors généralement prévue par les accords d’échanges ou par l’application du système européen d’unités capitalisables (ECTS). Dans les autres cas, les établissements d’enseignement supérieur apprécient, en pleine autonomie, les connaissances acquises pendant la période de formation effectuée à l’étranger. Ils sont libres d’accorder ou non des dispenses en vue de préparer un diplôme français. Quelques filières de formation (agriculture, arts…) font l’objet d’une procédure spécifique.

Un conseil : lorsque l’on part en individuel, il est indispensable de bien s’informer au préalable sur la valeur du cursus étranger visé.

Postuler pour un emploi

Pour tout recrutement qui ne concerne pas une profession réglementée (lire notre article sur ces professions), l’appréciation du diplôme et du niveau de qualification acquis appartient à l’employeur

La reconnaissance du niveau d’études

Que l’on souhaite s’inscrire dans une formation ou rechercher un emploi, il peut être utile de fournir un document évaluant le niveau du diplôme obtenu à l’étranger par rapport au système français. C’est l’Enic-Naric France qui est chargé de réaliser ces évaluations, sur demande des diplômés.

Lorsqu’un diplôme peut être comparé avec un niveau de formation du système éducatif français, l’Enic-Naric France délivre une attestation de comparabilité. Il s’agit d’un avis d’expert, l’employeur ou l’établissement de formation restant libre de l’accepter ou non.

par Onisep, 2014

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement