Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > EuroApprenticeship développe « la mobilité virtuelle » dans les formations en apprentissage

EuroApprenticeship développe « la mobilité virtuelle » dans les formations en apprentissage

Par Euroguidance France

Encore et toujours parent pauvre de la mobilité internationale, l’alternance bénéficie désormais du soutien du réseau EuroApprenticeship.

La mobilité virtuelle en appui à la mobilité physique, ou pour ceux qui ne peuvent pas partir

Les opportunités de mobilité européenne au bénéfice des apprentis demeurent limitées. Ce constat a été largement partagé à l’occasion du lancement du trentième anniversaire de Erasmus+. En parallèle des initiatives pour rééquilibrer l’accès au programme des filières professionnelles, les acteurs de l’apprentissage innovent et inventent de nouvelles modalités d’échanges, en « mobilité virtuelle ». Cette expression désigne l’usage de nouvelles technologies pour faciliter ou réaliser des expériences de collaboration internationale dans un contexte d’enseignement ou d’apprentissage.

Deux contextes d’usage émergent : pour améliorer l’efficience des stages de mobilité de courtes durées, ou pour fournir une alternative virtuelle à ceux qui ne peuvent pas partir.
Dans le premier cas, il s’agit d’étayer l’avant, le pendant et l’après du séjour à l’étranger. La phase de préparation peut comprendre une découverte en images de l’école et de la ville, des vidéos conférences pour anticiper les attentes de l’entreprise d’accueil, des échanges via les réseaux sociaux pour mieux connaître le système éducatif local, etc. Durant le séjour, les échanges vidéos vont faciliter le reporting avec l’équipe pédagogique, la recherche de solutions aux problèmes rencontrés, etc.
Dans le sens d’alternative à un véritable déplacement, la mobilité virtuelle correspond à des expériences d’échanges réalisées sous forme numérique durant des séquences d’enseignement entre des classes de pays différents.

Projet eMova : le réseau EuroApprenticeship partage son expérience de la mobilité virtuelle, avec des séquences pédagogiques structurées et filmées

Le réseau EuroApprenticeship, qui regroupe 383 opérateurs européens de la formation professionnelle et de l’apprentissage, vise à soutenir les projets de mobilité durant les formations en alternance.
Il est à l’initiative du projet eMova (Virtual Mobility for Apprenticeship), financé dans le cadre du programme Erasmus+ Partenariats stratégiques objectif "Faciliter les expériences de mobilité virtuelle entre organismes de formation professionnelle ou d’apprentissage".

Les résultats du projet comprennent un kit d’outils pédagogiques et numériques. Le site web dédié propose quinze exemples d’applications pratiques expérimentées et modélisées, sous forme de scénarii pédagogiques et bonnes pratiques illustrées en vidéo. Les sujets abordés sont variés et vont de l’apprentissage de l’assemblage d’une roue de voiture (échanges centre deux centres de formation de l’industrie automobile), à l’apprentissage d’une langue étrangère via une dictée sur Twitter (« Twictation »)…

Exemple de séquence de remue-méninges par Twitter entre deux classes française et espagnole

Afin de consolider leurs connaissances sur l’hygiène et la sécurité alimentaire, des élèves du pôle de formation Pasteur échangent durant 3 heures sur Twitter avec leurs alter ego en Espagne.

Une séquence en 4 étapes

Lors de la phase préparatoire, enseignants français et espagnols vont élaborer ensemble des tweets clés (citations, questions, images, vidéos) qui serviront à stimuler les échanges entre élèves. Des hashtags liés aux sous-thématiques abordées sont définis, et trois comptes Tweeter créés : un à usage collectif pour chaque classe, et un partagé entre les enseignants.
Au début de la séance, chaque élève signe une charte d’utilisation Twitter. Il contribue ensuite au fil de discussion en postant ses réponses en réaction aux questions des professeurs sur le compte de sa classe.
Un premier temps de synthèse est organisé en sous-groupes, qui se consacrent à l’analyse des réponses postées pour une thématique (chacune correspondant à un hashtag) sur les comptes des deux classes (française et espagnole).
La présentation des synthèses est partagée entre les classes sous forme de vidéo-conférence.

Bon à savoir

  • L’ensemble du matériel produit pour modéliser cette séquence (script pédagogique, vidéos) est disponible sur le site http://moodle.euroapprenticeship.eu/.
  • Une vidéo en anglais présente la séquence de façon détaillée.
  • L’une des formatrices de l’Institut Pasteur ayant expérimenté cette forme de brainstorming témoigne de son expérience dans une vidéo

Une source d’inspiration transférable au-delà de l’apprentissage

Ces expériences d’activités pédagogiques conjointes basées sur des échanges à distance, impliquant des échanges entre apprenants de différents pays, ont été développées dans le cadre spécifique de l’apprentissage.
Elles devraient également pouvoir servir de sources d’inspiration et être transférées dans des domaines variés.

Reste à savoir quelles trajectoires cette « mobilité virtuelle » empruntera-t-elle dans les pratiques des professionnels du champ de la formation et de l’orientation.

par Euroguidance France, 2017

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement