Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Développer la mobilité européenne, oui mais « pour tous »

Développer la mobilité européenne, oui mais « pour tous »

Par Euroguidance France

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Le 20 janvier 2016, Armande Le Pellec-Muller, Recteur de l’académie de Montpellier et Béatrice Angrand, Secrétaire générale de l’OFAJ (Office Franco-Allemand pour la Jeunesse), ont signé la première convention de partenariat « mobilité pour tous », en faveur de la mobilité des élèves issus des réseaux d’éducation prioritaire.

Les programmes de l’OFAJ en faveur des jeunes avec moins d’opportunités [1]

Depuis quelques années, l’OFAJ s’implique dans de nombreux projets visant à toucher un public toujours plus large et tout particulièrement les jeunes les plus éloignés de la mobilité, afin de leur faire bénéficier d’une première expérience interculturelle dans le pays voisin.

Ces programmes « spécifiques » pour encourager la diversité des publics [2] s’appliquent exclusivement aux jeunes français et allemands avec moins d’opportunités ou jeunes en stage de préparation à l’emploi qui ne sont ni rémunérés pendant ce programme, ni en formation préparant à l’obtention d’un diplôme. Ils apportent un appui financier aux échanges spécifiquement conçus pour permettre à ces jeunes de séjourner [3] et de travailler en Allemagne afin d’acquérir une expérience personnelle et / ou professionnelle et des connaissances de la langue allemande. Conformément à la définition donnée par la Commission européenne, il s’agit de jeunes confrontés à des difficultés d’ordre socioculturel, économique, ou géographique, des difficultés éducatives, des problèmes de santé, des difficultés liées à des différences culturelles. Une attention particulière est portée aux programmes destinés à des jeunes en situation de handicap.

Seules les rencontres prévoyant des activités régulières avec un groupe d’Allemands peuvent faire l’objet d’une attribution de subvention, accordée à la structure porteuse du projet (Mission locale ou du Centre d’adaptation et de formation professionnelle par exemple). Dans le cadre de ces programmes, le nombre des accompagnateurs pris en charge par l’OFAJ peut être de 2 pour dix jeunes. Lors de la demande de subvention, le porteur de projet apportera une attestation justifiant de la situation des jeunes concernés par l’échange.

Nature du soutien financier : Forfait pour frais de voyage. Forfait pour frais de séjour jusqu’à 25 € par jour et par participant. Forfait pour frais de programme. Forfait pour animation linguistique. Il existe aussi un soutien financier pour les rencontres de préparation ou d’évaluation.

Actions en direction des réseaux d’éducation prioritaires

L’Allemagne est le premier partenaire des établissements français : à la rentrée 2015, plus de 34 % des établissements français disposaient d’un partenaire allemand, suivi par l’Espagne (12 %) et la Grande-Bretagne (11 %). À la rentrée 2013, 80 000 élèves se sont rendus en Allemagne, soit 25 % des mobilités (102 000 en Grande-Bretagne). 70 600 élèves français et allemand se sont rencontrés en 2014 [4].

L’objectif de ce nouveau partenariat entre l’académie de Montpellier et l’OFAJ, est de permettre à des élèves scolarisés dans des collèges inscrits dans des réseaux d’éducation prioritaire de participer à des programmes de rencontres et d’échanges avec de jeunes Allemands. L’académie de Montpellier est la première de France à mettre en place ces actions, avec quatre établissements : le collège Jules Verne de Carcassonne, le collège Diderot d’Alès, le collège les Escoliers de la Mosson de Montpellier et le collège Marcel Pagnol de Perpignan.

Espérons que cette première convention avec un établissement inscrit dans des réseaux d’éducation prioritaire, soit la première d’une longue série car si la mobilité est l’affaire de tous, il faut aussi offrir une mobilité pour tous.

par Euroguidance France, 2016

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

[1Terminologie officielle de la Commission européenne. La définition complète se trouve dans les Directives de l’OFAJ, annexe 5.2. : www.ofaj.org/directives.

[2Programmes spécifiques pour encourager la diversité des publics, portés par l’OFAJ, www.ofaj.org/programmes-specifiques-pour-encourager-la-diversite-des-publics.

[3Durée du séjour : minimum 4 jours (nuitées) – maximum 21 jours.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement