Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Des comités régionaux pour la mobilité internationale des jeunes

Des comités régionaux pour la mobilité internationale des jeunes

Par Euroguidance France

Des comités régionaux de la mobilité européenne et internationale devraient être mis en place sur chaque territoire régional "d’ici la fin du premier trimestre 2015". C’est ce que dit une circulaire interministérielle en date du 23 février .

Leurs actions devront répondre aux objectifs du plan « Priorité Jeunesse » du Gouvernement, adopté en 2013 et revu en mars 2014, vise à répondre aux attentes des jeunes en matière d’action publique. Le chantier numéro 10 de ce Plan vise la diversification des profils et l’augmentation du nombre de jeunes effectuant une mobilité européenne et internationale. Dans ce cadre, un Comité permanent de la mobilité européenne et internationale des jeunes a été installé dans le cadre du plan Priorité jeunesse, en octobre 2013. Il regroupe les ministères concernés, les collectivités locales, les programmes de mobilité, les associations et des représentants d’organisations de jeunes et de jeunesse. La circulaire vient donc préciser la mise en place d’un comité régional de la mobilité européenne et internationale des jeunes, qui sera la déclinaison locale du Comité permanent de la mobilité.

"La mobilité européenne et internationale constitue (…) une expérience unique dans le parcours d’un jeune", précise le texte. Mais "un certain nombre de jeunes, et tout particulièrement ceux ayant moins d’opportunités, sont (…) écartés de cette mobilité par manque d’information, d’accompagnement, etc.". Les comités régionaux devront précisément travailler à lever ces obstacles. Ils seront déclinés avec les conseils régionaux, en vue d’assurer la coordination et la mise en réseau des acteurs concernés par la mobilité européenne et internationale des jeunes. Ils seront présidés et piloté conjointement par le préfet et le président du conseil régional. Ces comités seront "ouverts à tous les acteurs de la mobilité", "sans oublier les services départementaux de l’Etat et le monde de l’entreprise".

Sur le modèle des comités régionaux déjà mis en place pour le nouveau programme européen "Erasmus + Jeunesse" lancé en France en septembre 2013, les comités mobilité fonctionneront par collèges et devront s’assurer de "la bonne représentation des jeunes", "notamment des jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville". Ils élaboreront un "diagnostic partagé de la situation" et "un plan triennal de développement de la mobilité" intégrant notamment les mesures prises dans les nouveaux contrats de ville. Ce plan sera évalué chaque année.

En cohérence avec les orientations du Comité permanent de la mobilité, ils travailleront à une "meilleure connaissance de la demande et de l’offre de mobilité sur le territoire, l’information et la communication, la mise en réseau des acteurs et les synergies entre ceux-ci…". Ils se réuniront deux fois par an et arrêteront leurs modalités d’action : installation de groupes de travail thématiques, de comités infrarégionaux…

Enfin notons qu’un appel à projets du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse (FEJ) soutiendra la mise en place de "plateformes régionales de la mobilité" qui porteront les actions prioritaires définies par les comités régionaux.

Affaire à suivre !

par Euroguidance France, 2015

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement