Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Contrat d’apprentissage et réorientation

Contrat d’apprentissage et réorientation

Par Onisep

À sa demande ou à celle de son employeur, un apprenti préparant un bac professionnel, peut se réorienter, à l’issue de sa 1ère année, vers un certificat d’aptitude professionnelle (CAP), un certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAPA) ou un brevet professionnel agricole (BPA) dans le même domaine. Un décret vient de paraître sur le sujet.

JPEG - 12.3 ko
© Brigitte Gilles de la Londe/Onisep
En cas de réorientation, la durée du contrat
d’apprentissage peut être réduite d’un an
sous certaines conditions

Que prévoit le décret ?

Dans le cadre de la loi Cherpion, les élèves ayant accompli une 1ère année de bac pro par apprentissage et qui souhaitent se réorienter vers un CAP (ou un diplôme agricole de niveau équivalent) peuvent bénéficier d’une réduction de 12 mois sur leur contrat, sur décision du recteur, de la DRAAF (direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt) ou de la DRJSCS (direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), après avis de leur directeur de CFA (centre de formation d’apprentis).

Le décret, publié au journal officiel le 23 mars 2012, en précise les modalités.

En pratique

Un avenant au contrat doit être conclu et enregistré en précisant que le CAP, le CAPA ou le BPA envisagé relève du même domaine professionnel que le bac pro. Cette disposition s’applique aux contrats signés à compter du 28/07/11.

Étant considérés comme ayant déjà accompli une 1ère année d’apprentissage, les apprentis sont rémunérés comme des apprentis de seconde année.

par Onisep, 2012

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement