Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > Chantal Menasri : agent double, option bien-être

Chantal Menasri : agent double, option bien-être

Par Centre Inffo

Exemple de double activité pour une personne en quête de sens au travail : au prix d’une formation de reconversion, Chantal Menasri a pu se lancer dans une nouvelle activité, non sans conserver l’ancienne.

« Même si je n’en vis pas encore, c’est une véritable bouffée d’oxygène qui m’a permis d’avancer ! », lâche Chantal Menasri. À 59 ans, cette Aixoise respire la bonne humeur et paraît plus motivée que jamais. Il n’en a pourtant pas toujours été ainsi. Entrée dans la grande distribution il y a une trentaine d’années sur un poste de secrétaire, elle a progressivement évolué vers un poste de responsable commerciale affectée à la gestion des stocks. Jamais menacée dans son emploi, elle sent cependant la routine l’envahir, jusqu’à engager en 2008 un bilan de compétences. Accompagnée par le Fongecif Provence-Alpes-Côte d’Azur, elle mûrit alors un projet de reconversion qui débouche sur un congé individuel de formation destiné à l’obtention du CAP d’esthétique.

Objectif : se mettre à son compte. Soutenue par son conseiller, elle bénéficie d’un accompagnement à la création d’entreprise qui l’amène à considérer avec prudence sa nouvelle orientation. Et plutôt que de démissionner, choisit d’adopter le statut d’auto-entrepreneur pour se lancer. À la suite d’un arrangement avec son employeur, elle conserve trente heures réparties en matinées et consacre désormais après-midis et samedis à prodiguer soins esthétiques et massages à domicile. Si elle n’exclut pas de réduire peu à peu son activité salariée, elle apprécie aujourd’hui une forme de complémentarité entre son emploi historique et sa passion, l’un finançant l’autre. Une double activité professionnelle et un plein temps qui en vaut deux, mais un bien-être décuplé : qu’il s’agisse de sa période de formation, de sa découverte du métier d’entrepreneur ou de sa nouvelle carrière, Chantal Menasri savoure et ne regrette en rien les efforts consentis.

Bien au contraire, elle s’amuse d’être devenue à son tour un relais d’information sur le congé individuel de formation : « On n’imagine pas à quel point de nombreuses personnes désirent évoluer et faire des formations, ... je les renseigne ! » Comme souvent, le plus dur aura finalement été de sauter le pas. Qu’il s’agisse du proche entourage ou de son employeur qui ne prédisait guère de succès à son entreprise, l’esthéticienne en herbe aura avant tout dû croire en elle-même pour aller jusqu’au bout de l’aventure. Évoquant une forme de neutralité bienveillante de la part du Fongecif, elle apprécie avoir été avertie des risques encourus sans jamais avoir été pour autant découragée. À la clé de sa motivation, le bien nommé Söo Zen, à découvrir ici : http://soozenesthetique.e-monsite.com/.

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2014

Dates clés

  • Depuis 1985 – De secrétaire à responsable commerciale dans la grande distribution
  • 2008 – Bilan de compétences
  • 2010 – Congé individuel de formation, accompagnement à la création d’entreprise et lancement de Söo Zen

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement