Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil du site > BTS tourisme : tout savoir sur le programme

BTS tourisme : tout savoir sur le programme

Par Onisep

E-tourisme, M-tourisme… Aujourd’hui, on part en voyage en un clic ! Parce que le secteur a bien évolué, le BTS tourisme aussi. Il forme notamment à l’utilisation des technologies de l’information et de la communication et à la gestion des clients en langues étrangères. En mettant l’accent sur la pratique.

JPEG - 10.3 ko
© fotogestoeber - Fotolia.com

Monter un projet de voyage ou de visite : le cœur du programme

La formation apprend tout d’abord à comprendre le marché du tourisme : mettre en place une veille touristique sur Internet, analyser une destination, comprendre les grandes tendances de l’évolution des pratiques touristiques…

Deux matières au programme apportent les connaissances nécessaires pour monter une prestation touristique : les cours de "tourisme et territoire" inculquent ainsi la connaissance des acteurs nationaux et internationaux en tourisme et de la géographie touristique. Ceux de droit donnent le cadre organisationnel et juridique des activités touristiques.

En "mercatique et conception de prestation touristique", les élèves apprennent à "monter un produit touristique", c’est-à-dire répertorier, choisir et réserver le transport, l’hébergement, les activités et les visites qui composent un voyage. Ils calculent les coûts et fixent les prix de vente. Un programme dense qui comprend marketing, gestion et management des organisations.

Enfin, en "gestion de la relation client", les étudiants adoptent les démarches pour vendre un voyage ou une visite à des touristes français ou étrangers, accompagner et renseigner un groupe.

Un BTS branché nouvelles technologies

Le BTS tourisme met un autre point d’honneur à former ses étudiants à la "gestion de l’information touristique", par l’utilisation des technologies de l’information et de la communication : Internet (e-tourisme), smartphone (m-tourisme), tablettes numériques, réseaux sociaux…

Les étudiants sont formés à la réalisation des supports de voyage. Ils apprennent par exemple à réaliser la carte d’un itinéraire avec Google Map, un blog de destination, un QR code, une brochure en ligne, un carnet de voyage… Ils se forment aux plateformes électroniques de gestion de réservation (logiciels GDS) comme à l’utilisation des serveurs internes aux voyagistes.

En 2e année, ils se spécialisent sur du multimédia (outils informatiques, bureautique et web) ou du tourismatique (l’utilisation de logiciels de gestion de réservation GDS en transports aérien, ferroviaire, location de voiture et sur les offres d’hébergement en hôtel).

L’international au cœur de la formation

Les langues étrangères sont essentielles dans ce secteur international. Les étudient travaillent la communication écrite et orale en français et en langues étrangères (l’anglais, une seconde langue au choix et une troisième facultative).

Les enseignements portent sur la maîtrise des langues pour échanger avec des clients internationaux, mais aussi sur les habitudes culturelles locales locales pour préparer les touristes au voyage.

BTS tourisme : pratique professionnelle indispensable

Les étudiants mettent en pratique les différentes matières au cours d’ateliers de professionnalisation. A raison de 3 à 4 h par semaine, encadrés par deux professeurs, ces ateliers en groupe donnent lieu à des études de cas : monter un voyage d’étude, préparer l’accueil et l’accompagnement d’un groupe de voyageurs (touristes chinois, journalistes…) ou étudier un secteur en particulier comme la croisière… Visites culturelles et professionnelles (auprès des agences de voyage, offices de tourisme, de centres d’hébergement, de salons…) complètent le programme.

Les compétences professionnelles sont développées à travers une EPE (étude personnalisée encadrée). Un travail qui occupe l’étudiant sur ses 2 ans de formation. Il rédige un rapport sur un sujet de son choix, en lien avec son projet professionnel : comme l’animation d’un club enfant dans un village de vacances ou les services low cost au sein des compagnies aériennes… L’occasion aussi d’analyser un secteur d’activité ou une tendance de consommation : l’écotourisme, le tourisme social, le thermalisme… L’EPE mobilise ainsi des capacités à s’organiser et à rechercher des informations.

En dehors des cours, la pratique se travaille en stages (éventuellement réalisables à l’étranger) : 12 semaines en entreprise au total, répartis sur les deux ans de BTS.

Les publications de l’Onisep

Les métiers du tourisme et des loisirs, collection Parcours

Parution : juillet 2011

par Onisep, 2015

À lire aussi

Sur Onisep.fr

Fiche formation

Fiche secteur

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement