Abonnez-vous


Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Anne-Laure Cornu, l’équitation au naturel

Anne-Laure Cornu, l’équitation au naturel

Par Centre Inffo

Zoom sur une professionnelle de l’équitation éthologique qui a découvert sa passion en stage de découverte professionnelle. Et a construit patiemment son parcours avant de faire le grand saut de la reconversion.

- « Grâce à Dieu, j’ai redoublé ! »
- « Pardon ? Faute de mieux, vous avez redoublé ? »
- « Non, non, ...j’ai redoublé ! »
Nous avions donc bien entendu et l’avions enfin trouvée, l’incarnation de la résilience scolaire !

La raison de ce bonheur incongru ? Le stage de découverte professionnelle proposé en classe de troisième. L’occasion pour Anne-Laure Cornu de découvrir l’activité d’un club équestre. Coup de foudre et une seule envie : recommencer. D’où la perception d’un divin coup de pouce : redoublement, même stage, même certitude, le bonheur est dans le pré. Entre deux murmures à l’oreille des chevaux, le directeur du club n’en a pas perdu une miette. Et propose à l’élève désargentée de prendre gratuitement des cours moyennant menus services. Tope là ! Anne-Laure Cornu vient de trouver le moyen de passer en seconde sans rompre avec les chevaux. Six galops plus tard et le bac en poche, le doux cataclop est renvoyé au rang de loisir.

De serveuse...

JPEG - 877.4 ko
Anne-Laure Cornu (DR)

Une vie à gagner, pas de qualification particulière, elle choisit l’événementiel. Hôtesse, serveuse, elle découvre que l’argent rentre plutôt bien dans le monde de la nuit et, native d’Île-de-France, prend la direction du Sud. Cinq ans à l’Eden Beach Casino de Juan-les-Pins, un passage par le centre de formation interne pour devenir croupière, une vie agréable et, désormais, les moyens de financer sa passion. S’ennuyant ferme dans ses cours particuliers d’équitation, elle se met à monter pour des propriétaires. Et après le redoublement, c’est cette fois-ci une chute qui la relance. Deux mois alitée avec quatre lombaires cassées, elle en ressort plus motivée que jamais. Informée du congé individuel de formation (CIF) par son employeur, elle fonce demander à suivre une formation d’équitation éthologique. « On arrête de prendre, on apprend à demander », explique-t-elle. Discipline alors ignorée de la fédération d’équitation comme du ministère de la Jeunesse et des Sports, elle apprécie encore aujourd’hui la « prise de risque » assumée par le Fongecif Paca.

... à monitrice cavalière professionnelle

Pas encore tout à fait prête pour une véritable reconversion professionnelle à l’issue de la formation, Anne-Laure Cornu reprend le travail, puis réussit à contourner la limite d’âge pour signer un contrat d’apprentissage. Objectif ? Décrocher son BPJEPS [1] option équitation. Si l’expérience s’avère des plus profitables en termes de progression, elle se révèle plus dommageable pour les finances. C’est donc cette fois ci « pour renflouer les caisses » qu’elle renoue une dernière fois avec le métier de serveuse. Le tournant a lieu le 1er septembre 2011, qui la voit devenir auto-entrepreneure monitrice indépendante et cavalière professionnelle. D’abord partagée entre des prestations de monitorat pour un centre équestre et une activité d’équitation éthologique pour des particuliers, elle se voit bientôt proposer de prendre la responsabilité d’un domaine que souhaite créer l’un de ses clients.

De la classe de découverte professionnelle au contrat d’apprentissage en passant par le congé individuel de formation, Anne-Laure Cornu a longtemps cheminé. Aujourd’hui comblée, elle témoigne à sa manière de l’intérêt des dispositifs d’accompagnement proposés aux différents âges de la vie. Mobilisés à bon escient, ils ont dans son cas pleinement joué leur rôle et l’ont aidée à s’inscrire dans une logique de parcours. Prochaine étape pour celle qui déclare ne vouloir changer pour rien au monde ? « Rien ne presse, peut-être un diplôme d’instructeur... »

par Nicolas Deguerry, Centre Inffo, 2013

Dates clés

2005
Brevet fédéral d’équitation éthologique troisième degré (CIF)

2010
BPJEPS option Équitation (contrat d’apprentissage)

[1Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport.

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement