Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Alternance : les réponses de notre expert

Alternance : les réponses de notre expert

Par Onisep

Le principe de l’alternance consiste à se former tout en travaillant. La formule est séduisante, mais elle présente des caractéristiques bien particulières et convient à certaines personnes mieux qu’à d’autres. Qui peut se former en alternance ? Selon quelles modalités ? Pour préparer quel métier ? Contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage, que vaut-il mieux choisir ? etc. Vincent Chomette, chargé de mission à la direction des services aux entreprises de Pôle Emploi a répondu à vos questions. Voici désormais ses réponses.

Du 26 mai au 6 juin, Vincent Chomette, chargé de mission à la direction des services aux entreprises de Pôle Emploi, a recueilli toutes les questions que vous vous posez sur l’alternance. Il vous a ainsi offert la possibilité d’une réponse personnalisée, que vous pouvez retrouver ci-dessous.

JPEG - 21.1 ko
Vincent Chomette (DR)
  • Laurent : J’ai 16 ans (17 ans fin juin) et je recherche une entreprise pour un DUT GEII à la rentrée de septembre.
    Pour le moment, toutes les réponses sont négatives, est-ce dû au fait que je ne sois pas majeur ?

Le contrat d’apprentissage tout comme le contrat de professionnalisation est ouvert à partir de 16 ans (voir 15 ans dans certains cas), votre âge n’est donc pas en cause. Il est plus difficile de trouver l’entreprise d’accueil que l’institut de formation, je vous invite à élargir votre recherche et à consulter régulièrement les nouvelles offres sur le site mobile de pole-emploi. Vous pouvez également vous rapprocher d’un conseiller Pôle emploi ou de la Mission locale pour travailler votre CV et votre lettre de motivation.

Concernant la période il faut savoir que si des entreprises prévoient leur recrutement dés le mois de mars, depuis quelques années de très nombreuses entreprises déposent leurs offres du mois de juin jusqu’à fin septembre.

  • Quentin : Pourquoi les entreprises sont-elles réticentes à recruter des apprentis ayant plus de vingt ans ?

L’alternance est ouverte aux 16-25 ans dans le cadre du contrat d’apprentissage et aux plus de 26 ans dans le cas du contrat du contrat de professionnalisation.

  • Baptiste : Pour l’alternance, vaut mieux il trouver l’entreprise ou l’école d’abord ? A quel moment faut-il rechercher l’entreprise ? Et comment les démarcher ?

La première étape essentielle est de bien préparer votre projet professionnel pour choisir le métier qui vous intéresse. Si l’entreprise est plus difficile à trouver que l’organisme de formation, ce dernier peut vous faire bénéficier de son réseau d’entreprise et vous donner des conseils pour candidater.

Vous pouvez démarcher les entreprises en réponse à des offres mais également par le bais de candidatures spontanées. En effet de nombreuses entreprises vont recruter en alternance mais n’ont pas encore déposé leurs offres.
Je vous invite vivement à consulter sur le lien ci dessous les conseils de Pôle emploi pour préparer au mieux votre recherche et vos futurs entretiens. Votre motivation, votre personnalité et la mise en avant de vos points forts sont vos atouts les plus précieux. Même si les recruteurs n’attendent pas de vous les compétences d’un professionnel avec 20 ans d’expérience il faut vous préparer à l’entretien et bien travailler votre lettre de motivation. Voici quelques conseils.

  • Tuboeuf : J’ai 47 ans, je souhaite me former en alternance pour être agent polyvalent d’hôtellerie, il y a un examen final ? Si on le rate que se passe-t-il ?

Le métier d’agent polyvalent en hôtellerie ne requiert pas de diplôme spécifique, toutefois un diplôme dans le secteur de l’hôtellerie restauration de niveau CAP/BEP à Bac (Bac professionnel, Brevet professionnel -BP-, ...) peut vous en faciliter l’accès.

Vous pouvez donc également orienter votre recherche sur une formation en contrat de professionnalisation dans un des métiers de l’hôtellerie dans le but d’obtenir un de ces diplômes. En cas d’échec à l’examen votre contrat de professionnalisation peut être renouvelé une fois.

  • Houssalam : Es-ce une bonne chose de faire un DCG alternance ? Si oui dites-moi pourquoi et si non, dites-moi pourquoi aussi. (Les avantages et les inconvénients)

L’alternance permet de se former tout en travaillant. Ainsi dans le cadre d’un diplôme de comptabilité gestion, cela permet la mise en pratique des enseignements reçus. Vous bénéficiez d’une formation et d’un accompagnement professionnel qui vous permettra d’acquérir les compétences qui répondent aux besoins des entreprises.

En plus de cela vous êtes rémunéré et pourrez valoriser une première expérience professionnelle très importante pour vous faire embaucher. Il faut savoir que près de 80% des titulaires d’un diplôme ou d’une qualification obtenue en alternance trouvent un emploi durable moins de6 mois après leur contrat.

Certaines entreprises considèrent l’alternance comme un pré-recrutement gagnant-gagnant car elle vous aura formé à ses méthodes de travail et vous aurez une connaissance approfondie du monde de l’entreprise, de sa culture et de ses codes.

  • La valeur d’un diplôme d’ingénieur est-elle forcément moindre si on a suivi la formation en alternance plutôt que par la voie classique ?

Les diplômes obtenus en alternance sont identiques en tout point, que se soit au niveau du titre ou de la valeur.

La différence porte sur les avantages financiers (Rémunération et coût de la formation pris en charge par l’employeur), la mise en pratique dans un cadre professionnel des acquis de la formation tout au long de la formation est un atout majeur aux yeux des recruteurs. Au terme de vos études vous aurez développé une expérience professionnelle probante avec une connaissance du monde de l’entreprise sans commune mesure que si vous aviez effectué avec un des stages.

  • Guillaume 59299 : jusqu’à combien va la rémunération en alternance ?

Le salaire dépend de l’âge, du type de contrat et de votre niveau d’étude. Je peux donc seulement vous répondre que la rémunération est basée sur un pourcentage du SMIC mais peut aller au-delà du Smic selon votre âge, le diplôme que vous préparez et l’entreprise qui vous accueille.

Pour les contrats de professionnalisation : pour les 16 à moins de 26 ans la rémunération minimum varie entre 55 % à 80 % du SMIC. Pour les 26 ans et plus : 85% du minimum conventionnel ou de l’accord collectif de branche dont relève l’entreprise, sans être inférieur au SMIC.

Pour les contrats d’apprentissage : L’apprenti perçoit un % du SMIC (de 25 à 78 %) dont le montant varie en fonction de l’âge et de la progression dans le cycle de formation.

  • Est-ce possible d’avoir un contrat dans une entreprise d’un département, et de suivre les cours dans un CFA d’un autre département ? (habitat limitrophe)

Oui cela est tout à fait possible.Il n’y a pas de contrainte juridique à l’éloignement géographique entre l’employeur et l’organisme. En revanche, prenez les dispositions pour que les temps trajets ne soient pas une barrière avant de vous engager.

  • Benjamin : est-ce que je peux rentrer en apprentissage directement en 2eme années de bac pro si j’ai déjà mon BEP de la même filière ?

Oui, les jeunes ayant un diplôme de niveau V (CAP, BEP) peuvent accéder à la 1re professionnelle d’une spécialité « en cohérence » avec le diplôme obtenu. L’élève/la famille font la demande et le conseil de classe émet un avis.

Il faut s’informer très tôt pour trouver son employeur et son établissement.

  • Ludo : Est-ce possible et dans quel cadre peut-on bénéficier de l’alternance quand on a 40 ans et que l’on souhaite faire une réorientation professionnelle ?

Oui cela est possible. Vous pouvez être embauché en contrat de professionnalisation si : vous êtes demandeur d’emploi, bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou si vous avez bénéficié d’un contrat unique d’insertion. Il est nécessaire que la formation favorise un retour à l’emploi par une nouvelle orientation professionnelle ou l’acquisition de nouvelles compétences nécessaire à l’exercice de votre métier.

  • Demoura : On me dit "Est-ce que j’ai le droit aux vacances" alors que je suis en alternance ?

Lorsque vous êtes en alternance vous êtes salarié de l‘entreprise en CDD ou CDI. À ce titre, vous bénéficiez exactement des mêmes droits que tous les salariés en matière de congés payés soit 2,5 jours de congés par mois travaillé. Ce qui correspond aux cinq semaines de congés payés règlementaires. Vous bénéficiez également des congés pour événements spéciaux et familiaux ainsi que de toute disposition plus favorable accordée par la convention collective ou par les usages au sein de l’entreprise.

En matière de réduction du temps de travail, ici aussi, vous profitez des mêmes droits que n’importe quel salarié d’entreprise si vous dépassez la durée légale du travail, soit 35 heures hebdomadaires.

  • Math33-vo : si je quitte mon emploi, devrais-je rembourser ma formation à mon employeur ?

Non, il n’y pas de clause de « dédit formation ». Toutefois la signature d’un contrat de travail vous engage. Un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage est signé entre vous, votre employeur et l’organisme de formation. Vous ne pouvez le rompre sans avoir échangé avec vos co-contractants (l’employeur et l’organisme de formation) sur les causes de cette rupture.

La rupture doit être écrite et signée des 2 parties.A défaut ce sont les prud’hommes qui statueront.

En cas de rupture du contrat de professionnalisation durant la période d’essai, les modalités applicables sont celles relatives au type de contrat conclu, CDD ou CDI. Ainsi, s’il le souhaite, l’employeur peut exiger du salarié le versement de dommages-intérêts correspondant au préjudice, dont financier, réellement subi par l’entreprise.

Le contrat d’apprentissage peut être rompu librement : Sans indemnité - par l’une ou l’autre partie - durant les deux premiers mois. Passé ce délai, la résiliation peut intervenir dans les cas suivants. À l’initiative de l’apprenti s’il obtient son diplôme ou son titre avant le terme du contrat, par accord amiable entre les parties, sur décision judiciaire : faute grave…

En rompant unilatéralement votre contrat après la période d’essai, vous mettez en jeu votre responsabilité comme tout salarié, et pouvez générez des préjudices. Votre responsabilité financière peut dans certains cas donc être engagée par l’organisme de formation, qui voit une perte de financement, et si l’entreprise refuse une rupture « amiable », il peut saisir le tribunal des prudhommes.

En cas de rupture du contrat de professionnalisation durant la période d’essai, les modalités applicables sont celles relatives au type de contrat conclu, CDD ou CDI. Ainsi, s’il le souhaite, l’employeur peut exiger du salarié le versement de dommages-intérêts correspondant au préjudice, dont financier, réellement subi par l’entreprise.

Le contrat d’apprentissage peut être rompu librement. Sans indemnité - par l’une ou l’autre partie - durant les deux premiers mois. Passé ce délai, la résiliation peut intervenir dans les cas suivants : à l’initiative de l’apprenti s’il obtient son diplôme ou son titre avant le terme du contrat, Par accord amiable entre les parties. Sur décision judiciaire : faute grave...

  • Gabriel : Dans quel type d’entreprise puis-je faire de l’alternance ?

Le contrat d’apprentissage est ouvert à toutes les entreprises des secteurs privés et publics, alors que le contrat de professionnalisation est ouvert au secteur privé.

Les secteurs qui recrutent actuellement le plus en alternance sont le commerce, l’artisanat, la grande distribution, l’hôtellerie restauration et l’industrie, des petites aux moyennes entreprises. Mais également les grandes entreprises partenaires de Pôle emploi, comme Carrefour, EDF, ou la SNCF qui recrutent et forment sur tous les types de métiers.

Vous pouvez retrouver l’ensemble des offres en alternance de Pôle emploi sur notre site mobile alternance.

  • Cyrielle : Est-il obligatoire d’avoir moins de 25 ans pour aller en licence professionnelle.

La licence professionnelle est ouverte aux deux types de contrats en alternance : le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation.

Le contrat d’apprentissage est réservé aux moins de 26 ans. En revanche il est possible d’effectuer une licence professionnelle pour les plus de 26 ans inscrits comme demandeurs d’emploi ou bénéficiaires du revenu de solidarité active (RSA), de l’allocation spécifique de solidarité (ASS), de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ou encore si vous avez bénéficié d’un contrat unique d’insertion ; si une professionnalisation s’avère nécessaire pour favoriser le retour à l’emploi. Il est à noter que le contrat de professionnalisation concerne uniquement les entreprises du secteur privé.

J’ai réussi un concours d’entrée dans une école d’immobilier, pour y préparer une licence. Lors des entretiens j’ai spécifié que j’avais un BTS dans un autre domaine (Gestionnaire d’unités commerciales). J’ai donc cherché un employeur pour de l’alternance ou un contrat de professionnalisation mais depuis, l’école veut m’obliger à suivre une année classique en licence, puis un stage en fin d’année seulement ? Ce qui n’était pas convenu ainsi lors des entretiens ? peut-on m’imposer ce choix ou bien si je trouve un employeur qui accepte l’alternance, l’école doit t elle l’accepter ? qui prévaut sur quoi ? Merci de votre réponse !

Cela dépend des modalités de déroulement pédagogique de la formation mises en place par l’organisme de formation.

Si l’organisme de formation n’a pas prévu de période d’alternance sur cette année de licence, vous ne pourrez pas effectuer cette formation dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. Il vous faut donc négocier avec votre école les modalités pédagogiques de votre formation.

Attention toutefois, en contrat de professionnalisation, le montant de la formation est pris en charge par l’OPCA de l’employeur. Assurez-vous bien de qui prendra ce coût en charge dans la formation telle que proposée par votre école.

par Onisep, 2014

À lire aussi

Sur Onisep.fr

Sur le web

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement