Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > Adecco signe ses premiers contrats d’apprentissage

Adecco signe ses premiers contrats d’apprentissage

Par Centre Inffo

Quelques semaines après la publication du décret d’application du 11 avril 2012 de la loi « Cherpion ouvrant l’intérim à l’apprentissage, le Groupe Adecco a annoncé début juillet avoir signé ses premiers contrats d’apprentissage .

« Avec la relance de l’apprentissage par l’État, nous nous sommes naturellement positionnés comme intermédiaire reconnu de l’emploi pouvant faire l’interface entre l’apprenti, l’entreprise et les centres de formation », explique Pascal Lavaud, en charge de la formation d’Adecco France. Une demande formulée de longue date par les professionnels, jusque-là assujettis à la taxe d’apprentissage sans pouvoir utiliser le dispositif (sauf pour le personnel des agences). «  Avec la loi Cherpion, le travail temporaire dispose désormais de tous les dispositifs de droit commun, ce qui nous fournit un outil supplémentaire à proposer aux jeunes que nous recrutons », se félicite Pascal Lavaud, tout en précisant que plus de 60 % des intérimaires ont moins de 25 ans.

La loi Cherpion de juillet 2011 prévoit des contrats d’apprentissage d’une durée comprise entre 6 et 36 mois, encadrés par deux maîtres d’apprentissage, l’un désigné au sein de l’agence d’intérim, l’autre dans l’entreprise d’accueil. Le maître d’apprentissage de l’agence peut suivre au maximum cinq apprentis et travaille en lien direct avec le centre de formation et l’entreprise. «  L’apprenti passe un temps dans l’entreprise, un temps dans l’organisme de formation. La durée du contrat varie en fonction du diplôme préparé », précise Pascal Lavaud. Avec l’ouverture des contrats d’apprentissage à l’intérim, « les agences se positionnent désormais comme de véritable opérateur de l’emploi  », comme l’a souligné Arnaud de La Tour, président du Prisme lors de la présentation du bilan 2011 de la Fédération professionnelle de l’intérim. Les entreprises de travail temporaire ont ainsi « la capacité d’accompagner les jeunes vers l’emploi et les entreprises dans leurs besoins et compétences », avait-il alors souligné.

« Notre objectif n’est pas de concurrencer l’apprentissage dans les autres entreprises, mais de permettre à nos clients de trouver facilement un jeune intéressé par le dispositif  », souligne Pascal Lavaud. « Beaucoup de jeunes quittent l’apprentissage dans les premiers mois du contrat, surtout lorsqu’ils ont un faible niveau de qualification. L’idée pour nous est de proposer aux entreprises de mettre tout en œuvre pour trouver le bon candidat et pour que celui-ci aille jusqu’au bout de son contrat ».

Adecco a déjà signé une dizaine de contrats, d’autres sont en cours de signature. L’objectif affiché par le groupe est d’atteindre les 120 contrats signés en 2012.

par Sandrine Guédon, Centre Inffo, 2012

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement