Abonnez-vous

Votre adresse courriel :

 

Mots-clés

Rechercher par mots-clés

Archives

Toutes les archives
Accueil > 2016-2017 : vers une dynamisation de la mobilité internationale dans les collèges et lycées

2016-2017 : vers une dynamisation de la mobilité internationale dans les collèges et lycées

Par Euroguidance France

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Najat Vallaud-Belkacem a présenté, le 22 janvier 2016, la future carte académique et les nouveaux programmes d’enseignement des langues vivantes, qui entreront en vigueur à la rentrée 2016.

Stratégie en faveur des langues vivantes

La ministre de l’Éducation nationale souligne que "dans une époque marquée par la mondialisation, la connaissance des langues vivantes s’impose non seulement en termes d’insertion professionnelle et de compétences nécessaires pour aborder le monde d’aujourd’hui, mais aussi pour s’inscrire dans une vision d’ensemble qui transcende les frontières géographiques et nationales".
L’un des volets de cette stratégie en faveur des langues vivantes, repose sur le développement de la mobilité internationale des élèves. Cette mobilité recouvre l’ensemble des séjours d’élèves, individuels ou groupés, hors du territoire français à des fins pédagogiques, professionnelles, linguistiques ou culturelles.

Projets de mobilité

Au niveau national, la mobilité des élèves est en croissance. Elle est passée de 9,5 % en 2013-2014 à 11,3 % des élèves partis en mobilité dans la cadre d’un projet scolaire en 2014- 2015. En ce qui concerne le taux de partenariats scolaires, plus de 61 % des établissements français (55 % des collèges et 64 % des lycées) sont engagés dans un partenariat avec au moins un établissement étranger.

Les projets de mobilité sont bien souvent suivis au niveau académique et réalisés dans le cadre d’un partenariat scolaire engageant l’ensemble de l’établissement français et son partenaire étranger. La mobilité et les partenariats sont suivis en académie par les délégués académiques aux relations européennes, internationales et à la coopération (Dareic) dont le rôle est d’accompagner les établissements dans leur recherche de partenaires, de financements et de conseils pour développer la mobilité et les partenariats.

On comprend toute l’importance des partenariats constituant le socle de la mise en place des projets de mobilités. La ministre annonce alors que « d’ici 2017, 100 % des collèges et lycées seront engagés dans un partenariat scolaire et, plus de 50 % des écoles primaires seront investies dans le cadre d’un projet européen ou international. »

Accompagner les évolutions

Pour accompagner ces évolutions, plusieurs outils seront mis en place :

  • une plus grande sécurisation de la mobilité des élèves à travers la mise à jour de la circulaire encadrant les voyages et séjours des élèves à l’étranger
    une fiche d’accompagnement de la mobilité à destination des parents, qui sera intégrée à la mallette des parents du second degré ;
  • une meilleure reconnaissance de la mobilité : un élève parti en mobilité dans le cadre d’un partenariat entre son établissement et un établissement étranger ne doit pas être pénalisé à son retour, qu’il s’agisse de son passage dans la classe supérieure (si ses résultats le permettent), de son orientation ou de sa réaffectation dans un établissement français ; les acquis scolaires construits dans le cadre d’une mobilité à l’étranger seront donc pleinement reconnus ;
  • une meilleure valorisation de la mobilité : toute mobilité apprenante est une expérience dont notre système éducatif se doit de reconnaître la richesse et la spécificité ; pour chaque mobilité, une attestation sera produite dans le cadre du livret scolaire afin de mettre en valeur les compétences acquises par l’élève à cette occasion.

par Euroguidance France, 2016

Réalisé avec le soutien de la Commission européenne dans le cadre du programme Euroguidance. Son contenu n’engage que son auteur, la Commission européenne n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

Plus d’infos :

Partager ce contenu

© 2017 - Centre Inffo / Onisep - Voir le courriel
Charte rédactionnelle - Mentions légales - Désabonnement